Morsure de chien ou de chat : comment réagir ?

Dernière mise à jour: octobre 2018 | 3127 visites
123m-dieren-hond-12-3.jpg

news Une morsure de chien ou de chat peut avoir des conséquences particulièrement graves. Même d’apparence banale, la blessure expose à un risque d’infection. Que faire ?

Ces morsures sont relativement fréquentes. Chez le jeune enfant, la morsure de chien touche surtout (plus de la moitié des cas) le visage, la tête et le cou. Chez l’adolescent et l’adulte, elle concerne avant tout les mains. Les morsures de chat affectent davantage les adultes, et les mains sont la première cible.

Comme l’explique la revue médicale Prescrire, « les morsures de chien ou de chat peuvent être graves. Elles exposent à des séquelles esthétiques ou fonctionnelles, et à des infections liées au passage dans la plaie de la flore bactérienne orale de l’animal, ou de celle de la peau du patient ». De fait, les morsures de chien avec lacérations profondes, arrachement ou écrasement, et les atteintes de la tête et du cou, sont particulièrement graves et délabrantes, mais il ne faut pas se fier uniquement à l’ampleur de la blessure.

• Le nettoyage immédiat et minutieux de la plaie réduit le risque d’infection : il s’effectue avec de l’eau et du savon, et il faut ensuite bien sécher (essuie propre).

• Faut-il suturer et prendre d’emblée des antibiotiques ? Ceci sera décidé en fonction de l’aspect de la blessure, de sa localisation et du délai entre la morsure et les soins.

• Un patient présentant une immunité déficiente doit toujours être pris en charge en milieu hospitalier.

• Contre la douleur, il ne faut pas prendre d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ains) car ils augmentent le risque d’infection grave.

• Un rappel du vaccin anti-tétanos est vivement recommandé si la personne n’est pas à jour.


publié le : 03/10/2018 , mis à jour le 02/10/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci