Stressé le matin : la journée s’annonce mal

Dernière mise à jour: octobre 2018 | 2542 visites
nb-vr-slapen-bed-02-16__.jpg

news Le fait de ressentir du stress le matin par rapport aux événements à venir affecte notablement les capacités cérébrales, avec un effet pénalisant pendant toute la journée.

Le constat posé par cette équipe américaine (Penn State) est assez étonnant. Elle a centré son attention sur deux paramètres : le stress et la mémoire de travail. Celle-ci est fondamentale pour la réalisation de toutes les tâches quotidiennes. C’est elle qui permet de maintenir les informations en mémoire durant plusieurs secondes, et en même temps de les traiter, ce qui est indispensable pour lire, conduire, cuisiner, ou échanger lors d’une conversation, par exemple. Pour résumer, la mémoire de travail permet de stocker et de manipuler des informations pendant de courtes périodes et lors de la réalisation d’une activité.

Les chercheurs ont constitué un groupe de volontaires âgés de 25 à 65 ans. Pendant deux semaines, sept fois par jour, ils ont réagi à des messages envoyés sur leur smartphone.

• 1 le matin : quel est votre état de stress ?
• 5 en cours de journée : état de stress + test de mémoire de travail
• 1 le soir : état de stress

Que constate-t-on ? Premier élément : lorsque la personne se sent stressée le matin, cela affecte les résultats aux tests de mémoire de travail (et donc le fonctionnement quotidien) tout au long de la journée. Deux : cette influence est indépendante du stress réellement ressenti pendant la journée. Trois : on n’observe pas ce phénomène si la personne stresse la veille au soir. On ajoutera que l’âge ne fait pas de différence.

Autrement dit, poursuivent les auteurs, « le stress anticipatif du matin peut produire des effets néfastes sur les fonctions cognitives, indépendamment des expériences stressantes vécues durant la journée ». A partir de là ? Pour les personnes qui subissent régulièrement ce type de stress, ou si la journée s’annonce importante (examen, réunion, tâche particulière…), il serait sans doute utile de s’accorder une phase de relaxation le matin, afin d’évacuer autant que possible cette sensation désagréable.

Source: The Journals of Gerontology, Series B : Psychological Sciences and Social Sciences (https://academic.oup.com/ps)
publié le : 10/10/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci