Auto : que faut-il savoir sur l'e-call, le bouton d'urgence ?

Dernière mise à jour: novembre 2018 | 786 visites
ecall.jpg

conseil Depuis le 1er avril 2018, un bouton d’appel d’urgence, baptisé e-call, doit être installé à bord de toutes les nouvelles voitures. Composé d’un boîtier électronique, d’un GPS et d’une carte SIM, il permet de contacter les services de secours en cas d’accident (ou une autre situation problématique). Voici comment cela fonctionne dans la pratique.

Le système (gratuit) s'active automatiquement après le déclenchement de l'airbag. L'utilisateur peut également l'actionner manuellement en cas de collision légère ou de malaise, en pressant simplement le bouton SOS installé dans l'habitacle du véhicule.

Que se passe-t-il ?

Une fois l'appel déclenché, une double connexion s'établit. L’automobiliste est mis en relation avec un opérateur auquel il peut transmettre toutes les informations nécessaires pour évaluer au mieux la situation et définir les moyens d’intervention les plus appropriés. Et dans le même temps, une transmission automatique de données fournit des renseignements tels que la localisation du véhicule, la marque, le modèle, le type de carburant ou encore la vitesse lors de l’impact.

Les avantages ?

L’intérêt de l'e-call est encore plus important et significatif lorsque les occupants du véhicule sont inconscients après le choc. L’opérateur du centre d’appel d’urgence peut déployer les moyens de secours adaptés sans intervention d'une tierce personne (témoins...).

Selon la Commission européenne, qui a rendu ce système obligatoire, l’e-call pourrait sauver chaque année jusqu'à 2.500 vies dans l’Union européenne.

Source: Barbara Simon (avec Touring - www.touring.be/fr)
publié le : 04/11/2018 , mis à jour le 03/11/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci