Dormir avec ses lentilles : danger !

Dernière mise à jour: octobre 2018 | 1918 visites
contactlenzen--170_400_04.png

news De nombreuses personnes qui portent des lentilles de contact ne les retirent pas pour dormir, par choix ou par distraction. Les conséquences peuvent être graves.

L’alerte est lancée par l’agence gouvernementale américaine de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Un rapport indique qu’un tiers des porteurs de lentilles dorment occasionnellement, régulièrement ou toujours sans les enlever, et que ce comportement multiplie par huit (!) le risque d’atteinte sévère de l’œil. Et en particulier de kératite infectieuse, une inflammation de la cornée d’origine bactérienne (le plus souvent).

Les germes pénètrent dans la cornée et ils peuvent provoquer un ulcère. Un traitement antibiotique peut combattre ce processus, mais s’il est entamé trop tard ou qu’il ne fonctionne pas bien, les conséquences peuvent être catastrophiques, jusqu’à une perte définitive de la vision. Le fait de dormir avec ses lentilles fragilise face à ce danger, dans la mesure où cela empêche une oxygénation optimale de l’œil, avec aussi un phénomène d’assèchement. Or, le liquide lacrymal contient des protéines naturelles (lisozymes) qui agissent comme des antibactériens, alors que les larmes évacuent les éléments étrangers qui pénètrent dans l’œil.

Sans ces deux lignes de défense, le risque d’infection augmente, surtout si le porteur de lentilles ne respecte pas les mesures d’hygiène indispensables : se laver les mains avec du savon avant de toucher les lentilles, que l’on doit toujours nettoyer avec un produit spécifique, qui ne servira que pour un seul usage, alors qu’il indispensable de changer ses lentilles comme indiqué par le fabricant ou prescrit par l’ophtalmologue. Et ainsi que le souligne encore Le Figaro : « Restez loin de l’eau, porteuse de bactéries : enlevez vos lentilles avant de vous doucher, de plonger dans la piscine ou de vous baigner en mer, et ne les rincez jamais avec l’eau du robinet ».

Source: CDC (www.cdc.gov) via Le Figaro (www.lefigaro.fr)
publié le : 14/10/2018 , mis à jour le 13/10/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci