Hypertension : le seuil critique des 110 mmHg

Dernière mise à jour: novembre 2018 | 5583 visites
123m-hypertensie-bloeddruk-5-11.jpg

news En cas d’hypertension, il est nécessaire de traiter énergiquement le patient afin de faire baisser la pression artérielle. Mais attention : descendre trop bas présente des risques.

Plusieurs études ont été réalisées sur le sujet, et elles mettent en évidence les conséquences négatives d’une intervention trop intensive. Une équipe américaine (Kaiser Permanente) a examiné les dossiers médicaux de quelque 500.000 patients traités pour une hypertension artérielle. La pression artérielle systolique moyenne était de 129 mmHg, sachant que 30% présentaient une pression (ponctuelle ou constante) inférieure à 110 mmHg.

Or, il s’avère qu’une pression artérielle basse - surtout en cas d’épisode isolé - est associée à un risque multiplié par deux de chute et de syncope graves (prises en charge par les urgences et/ou nécessitant une hospitalisation). La menace concerne surtout les seniors, au demeurant les plus affectés par l’hypertension. En d’autres termes, contrôler l’hypertension, bien entendu, mais sans verser dans une approche trop agressive.

Voir aussi l'article : Pression artérielle : il ne faut pas viser trop bas

Source: American Journal of Preventive Medicine (www.ajpmonline.org)
publié le : 15/11/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci