L’ulcère de l’estomac

Dernière mise à jour: août 2015 | 7 réactions | 21857 visites

dossier Il fut une époque où traiter un ulcère gastro-duodénal se heurtait à d'énormes difficultés. Grâce à une meilleure connaissance de cette maladie, et en particulier suite à la découverte d'une bactérie au rôle clé, un patient peut être débarrassé du problème en à peine quelques jours.

De quoi s'agit-il ?

L'ulcère gastrique est la conséquence d’une détérioration de la paroi de l’estomac ou du duodénum, le segment initial de l’intestin grêle.

123-p-maag-zweer-170-10.jpg
Naguère, on considérait que l'ulcère était la conséquence d’une production excessive de sucs gastriques, favorisée par le stress, une alimentation déséquilibrée, une tendance à manger trop vite, l'excès de café, le manque de sommeil, le tabac, l'alcool...

Mais au début des années 80, deux chercheurs australiens ont réussi à identifier une bactérie présente dans quasiment tous les cas d'ulcère gastrique qu'ils avaient analysés. Son nom : Helicobacter pylori. Depuis, il a été démontré que neuf ulcères gastriques et duodénaux sur dix sont causés par H. pylori.

Les symptômes

man-pijn-maag-170_400-03.jpg
Dans les pays occidentaux, on estime qu'une personne sur dix souffrira d’un ulcère gastro-duodénal au cours de son existence. Un ulcère se traduit par une plaie plus ou moins profonde dans la muqueuse. Ceci provoque des douleurs, des brûlures, une sensation d'être "rongé de l’intérieur", dans la partie supérieure de l’abdomen, à hauteur de la poitrine.

La perte d’appétit est fréquente, alors que l'ingestion d'aliments s'accompagne de ballonnements, voire de vomissements. Un ulcère peut entraîner de graves complications, de type perforation et/ou hémorragie. L'ulcère représente l’une des causes majeures de cancer gastrique.

Les traitements

Helicobacter-pylori_170_400_06.jpg
Jusqu'à la fin des années 70, le traitement reposait essentiellement sur les restrictions alimentaires. Ensuite, une nouvelle génération d’antiacides a permis de mieux soulager les patients, qui étaient cependant continuellement victimes de rechutes.

La découverte d’Helicobacter pylori a marqué un tournant historique, révolutionnaire, puisque la maladie pouvait enfin être guérie. Concrètement, le médecin prescrit une combinaison d'antibiotiques (pour éliminer la bactérie) et d'antiacides (un inhibiteur de la pompe à protons ou IPP).

A côté de cela, les patients sont invités, du moins au début du traitement, à limiter leur consommation d’alcool, de café et de certains aliments (tomates, épices, chocolat, œufs, vinaigrettes, crudités, fibres et charcuteries). Il est conseillé de fractionner les repas et de manger à chaque fois des petites quantités.

La bactérie, mais pas seulement

Le stress, l’anxiété, l'alcool ou le tabac sont considérés comme des facteurs aggravants.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ains) sont quant à eux des causes possibles d'ulcères. Il en va ainsi notamment de l'acide acétylsalicylique (aspirine) ou de l'ibuprofène. S'ils sont amenés à être traités par Ains, les patients qui ont été confrontés à un ulcère devront prendre ces médicaments en combinaison avec des antiacides.


publié le : 07/11/2013 , mis à jour le 08/08/2015

Réactions à "L’ulcère de l’estomac"

L’ulcère de l’estomac

par Jalen, 3 septembre 2016 à 17:21

Thank you Jane,I am glad I could help recommend software that is free or very inexpensive to help you out, I been using all this stuff for years and still highly recommend them all and I use them all on my co.retepsmOvur and out from need any help just let us know!head on over and connect with us on Facebook and Google+

L’ulcère de l’estomac

par anonyme, 7 février 2016 à 17:08

Bonjour J ai passé une fibro début janvier car toujours mal à l estomac et ras à part des reflux gastrique et j ai toujours pour autant des douleurs comme si ça me rongé je ne sais plus quoi penser...

L'Helicobacter Pylori / Pansements Gastriques naturels (Jus de PDT au fenouil)

par anonyme, 7 novembre 2013 à 12:24

Depuis mes 14 ans (période sous grand stress émotionnel pour ma part), on m'a diagnostiqué un uclère duodénal. J'ai donc suivi les régimes alimentaires qui s'imposaient (pain blanc, petite portion, pas de piments ni crudités, etc...). Vers 25 ans, j'ai fait une rechute avec complications intestinales, hémorragie, etc... Les examens cliniques ont confirmé la présence de l'Helicobacter Pylori dans le duodénum et dans le début des parois intestinales. Il s'est avéré que cela est dû à une prédisposition héréditaire. Le gastro-entérologue extrêmement 'compréhensif' m'a expliqué l'évolution avec traitement et sans traitement tout en sachant qu'une forme de symbiose vers 40 ans serait pê atteinte. A savoir, l'organisme 'tolérerait' l'Helicobacter Pylori. J'ai opté pour aucun traitement, et appris à écouter mon corps, et je ne me prive de rien sur le plan alimentaire. J'évite toutes sources de stress, suis des cures de jeûne au besoin, et depuis toujours consomme des pomme de terre (pansement gastrique naturel) sous toute ses formes: le jus de pomme de terre crues au fenouil (Biota en boutique bio est une véritable potion magique), etc... Il est vrai que par rapport aux personnes 'palotes' sous médication j'affiche un embonpoint car j'évite d'avoir l'estomac vide, mais avec une activité physique régulière l'embonpoint devient très vite de la masse musculaire. Ecoutez votre corps avant tout, lui seul sait vraiment ce dont il a besoin et ce qui lui fait du bien, tout en faisant les examens de contrôle et le suivi médical minimum...

[rép] L’ulcère de l’estomac

par anonyme, 7 mars 2013 à 09:28

j'avais la même chose quand on a découvert mon ulcère. quand je mangeais ça se calmait mais ça revenait quand meme après. parfois je ne sentais rien parfois j'avais mal pendant une semaine. j'ai du faire un examen pour aller voir dans mon estomac et c'est là qu'on a vu l'ulcère. ce n'est pas agréable comme examen mais après avoir eu des médicaments je n'ai plus de problème maintenant. je parle d'il y a quelques années et tout va bien. le médecin m'a dis que j'avais trop attendu donc je te conseille de faire attention. ce n'est peut etre pas un ulcère mais il faut que tu sois sur.

L’ulcère de l’estomac

par Alexandra Sophie Normil, 7 mars 2013 à 01:24

je ne consomme jamais d'antibiotiques,j'suis peut etre stressee,et je mange pas souvent,il se peut que je passe une journee ou deux sans rien prendre,des fois une semaine,parfois une seule cuillere de riz,et je suis rassasiee,j'ai mal a l'estomac,ou du moins j'ai des brulures au niveau de l'estomac et lorsque je mange cela cesse immediatement.si je mange peu ca revient,dans le cas contraire cela disparait.Pensez voux que c'est un signe d'Ulcere? Merci...

L’ulcère de l’estomac

par anonyme, 31 mai 2012 à 16:47

bonjour, je ne sais pas si cela à quelque chose à voir avec un ulcère de l'estomac mais je connais une personne qui n'en a plus pour très longtemps. La cause : une détérioration sec de l'estomac. Apparemment il se découperait en tranches... ce ne sont pas vraiment des informations médicales que je vous donne (en tout cas pas très précises) mais je voudrais savoir une chose, y aurait-il une solution ou un traitement quelconque qui pourrait soigner ou voir guérir ces symptômes ?

reflux -ulcères gastroduodénaux

par anonyme, 11 mai 2011 à 13:21

c'est bien beau tout cela mais c'est de la théorie... quand on est intolérent aux IPP( omperazole ea) que reste-t-il ?

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: