Le cerveau des femmes ne se repose jamais

Dernière mise à jour: juillet 2012 | 35761 visites
hersen-aktivit-170_01.jpg

news Le cerveau des femmes bouillonne en permanence, alors que les hommes coupent périodiquement l’interrupteur pour s’accorder un peu de repos. La synthèse est sans doute un peu caricaturale, mais elle illustre assez bien les résultats d’une étude conduite à l’Université de Montréal (Canada).

En fait, le Dr Adrianna Mendrek, attachée au département de psychiatrie de cette institution, a posé ce constat un peu par hasard. Ses recherches portaient initialement sur les perturbations du « réseau par défaut » chez les patients schizophrènes. Ce circuit neuronal particulier s’active lorsque nous nous mettons à rêvasser, « à ne penser à rien » ; alors que le « réseau exécutif » entre en scène quand nous devons accomplir une tâche spécifique.

En recourant aux techniques d’imagerie médicale, le Dr Mendrek voulait comparer l’activité cérébrale au repos chez les schizophrènes et chez les sujets non malades. Et c’est là que ses travaux ont pris une orientation inattendue, qui lui a permis d’observer qu’au repos, et chez les personnes saines, les hommes activaient bien davantage que les femmes ce « réseau par défaut ». Une hypothèse hormonale (le taux de testostérone) est avancée. « L’activité accrue du cerveau au repos des femmes pourrait expliquer leur capacité à effectuer plusieurs tâches en même temps et à être davantage introspectives », explique Adrianna Mendrek.


publié le : 01/02/2011 , mis à jour le 16/07/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci