La fertilité des femmes dégringole à 35 ans

Dernière mise à jour: décembre 2014 | 5155 visites
zw-buik-foto-170.gif

news Une étude démontre que les femmes âgées de 35 ans sont six fois plus susceptibles de présenter des problèmes de fertilité qu’à l’âge de 25 ans. Or, pour des raisons personnelles et professionnelles, la maternité intervient de plus en plus tard.

En brassant les données de l’Office britannique des statistiques, les chercheurs (des obstétriciens attachés aux hôpitaux de Londres) ont d’abord établi que la tranche d’âge enregistrant le plus de premières maternités s’établissait aujourd’hui entre 30 et 34 ans. Or, si à l’âge de 25 ans, 5% des femmes (avec rapports sexuels réguliers) doivent attendre plus d’un an pour parvenir à concevoir un enfant, cette proportion grimpe à 30% lorsqu’elles atteignent l’âge de 35 ans.

Les auteurs expliquent aussi que les mères plus âgées sont exposées à une augmentation des issues défavorables de la grossesse. Ils notent par ailleurs que l’âge influe également sur la fertilité masculine, avec des spermatozoïdes sensiblement moins efficaces à partir de la cinquantaine. Les chercheurs recommandent de mieux informer les femmes sur ces réalités, afin qu’elles puissent planifier leur grossesse en connaissance de cause.

Source: The Obstetrician & Gynaecologist (http://onlinelibrary.wiley.)
publié le : 24/05/2011 , mis à jour le 18/12/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci