ad

Trois médicaments et l’érection vacille !

Dernière mise à jour: mai 2012 | 6663 visites
pillen-kleur-170.jpg

news Plus un patient consomme de médicaments, plus il risque d’être sujet à des troubles de la fonction érectile.

Cette étude a porté sur quelque 40.000 messieurs, âgés de 46 à 69 ans, et résidant dans le sud de la Californie. Elle fait l’objet d’un compte-rendu détaillé dans la revue « British Journal of Urology International ». Et que lit-on ?

D’abord, que la dysfonction érectile – qui concerne, modérément ou sévèrement, 29% de ce panel – est associée à des paramètres connus comme l’âge avancé, un IMC supérieur, le diabète, l’excès de cholestérol, l’hypertension, la dépression ou encore le tabagisme (présent ou passé). Toutefois, après neutralisation de ces facteurs, il s’avère que persiste une relation significative entre la prise simultanée de plusieurs médicaments et les troubles de l’érection.

Ainsi, dans sa forme modérée, la dysfonction érectile affecte 16% des hommes qui prennent entre zéro et deux médicaments. Ensuite, la proportion grimpe à 20% entre trois et cinq médicaments, à 26% entre six et neuf médicaments, et à 31% au-delà. Les médicaments les plus fréquemment associés – mais ce ne sont pas les seuls – à une dysfonction érectile appartiennent à la classe des antihypertenseurs et à celle des antidépresseurs. Logiquement, la médication moyenne est quantitativement plus importante au fur et à mesure que l’on avance en âge.

Les coordinateurs de cette étude, attachés à l’organisation américaine « Kaiser Permanente », ajoutent : « Ces résultats suggèrent que les médecins doivent être attentifs à l’impact du traitement médicamenteux sur la fonction érectile du patient, et le cas échéant, après évaluation, envisager d’adapter la thérapie ».


publié le : 01/02/2012 , mis à jour le 25/05/2012
ad
pub