La tension, cela se prend aux deux bras !

Dernière mise à jour: avril 2012 | 5104 visites
rr-meten-hand-170_400_04.jpg

news Une différence de pression artérielle significative entre les deux bras peut traduire un risque accru de maladie cardiovasculaire.

L’approche de ces chercheurs de l’université d’Exeter (Royaume-Uni) repose sur l’analyse fouillée des conclusions d’une trentaine d’études distinctes, destinées à évaluer la « signification » d’une différence de pression artérielle systolique (la maximale, lorsque le cœur se contracte) entre les deux bras. Leurs conclusions (publiées dans la revue « The Lancet ») sont formelles : à partir d’une différence (répétée…) de 10 à 15mmHg, il est nécessaire de procéder à une évaluation plus poussée.

En effet, indiquent-ils, un tel décalage entre un bras et l’autre pourrait exprimer un risque vasculaire – sensiblement – accru. Ce qui revient à dire, aussi, que dans la pratique, ces spécialistes encouragent leurs confrères à mesurer la pression artérielle aux deux bras. Une indication importante, en gardant à l’esprit la grande variabilité de la tension artérielle d’un moment à l’autre, en raison d’un éventail de facteurs.


publié le : 24/04/2012 , mis à jour le 24/04/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci