Quand la maman prépare le repas, l’enfant se porte mieux

Dernière mise à jour: juin 2012 | 5966 visites
vr-groenten-snijden-170_560_05.jpg

news Les enfants mangent de manière plus saine lorsque leur maman prépare le repas. Mais les contraintes de la vie quotidienne sont ce qu’elles sont.

Les résultats de cette étude conduite par des nutritionnistes de l’université de Grenade (Espagne) ne sont sans doute pas très surprenants, ce qui n’empêche pas d’en dégager quelques enseignements pratiques intéressants. Les chercheurs ont procédé auprès d’un groupe de quelque 700 enfants et adolescents, âgés de 9 à 17 ans. Une série de mesures ont été relevées : taille, poids, IMC (indice de masse corporelle), plis cutanés, ou encore périmètres corporels (tour de bras, hanches…). Ces données ont été croisées avec des informations sur l’environnement familial, la fréquence de consommation de certains aliments, l’organisation des repas, etc.

Des recettes simples et variées

Le constat (détaillé dans la revue « Nutricion Hospitalaria ») est clair : lorsque la mère prépare habituellement le repas, l’enfant présente un meilleur état nutritionnel – en termes d’équilibre alimentaire et de surcharge pondérale – que lorsqu’une autre personne s’en occupe. Les spécialistes espagnols en déduisent, logiquement, que l’intervention de la maman, dans ce domaine en particulier, est « particulièrement importante » ; puisque c’est elle qui perçoit le mieux les besoins de son enfant et est la mieux armée pour assurer les apports alimentaires optimaux.

Ceci étant, le rythme imposé par la vie quotidienne ne permet pas de passer des heures à concocter des « petits plats ». Les chercheurs le concèdent volontiers, tout en rappelant que plutôt que de proposer aux mômes des plats préparés « industriellement », il convient de privilégier des recettes simples, à base d’aliments frais et variés. Cette démarche permet de prévenir, dans une large mesure, la prise de poids, en favorisant un équilibre nutritionnel.


publié le : 06/06/2012 , mis à jour le 04/06/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci