Autisme : l’âge maternel, un clair facteur de risque

Dernière mise à jour: août 2012 | 4330 visites
123-vr-zw-buik-gras-170_07.jpg

news Les mères âgées de plus de 35 ans présentent un risque nettement plus élevé de mettre au monde un enfant autiste.

Une probabilité sensiblement accrue par rapport aux femmes plus jeunes ; et, surtout, à celles de moins de 20 ans, qui s’exposent au risque le plus faible. Ce constat a été posé après analyse fouillée d’études internationales de très large envergure. Elles ont intégré quelque 25.000 naissances d’enfants affectés par des troubles du spectre autistique (TSA), comparées à près de neuf millions d’enfants « témoins ». Le critère d’âge maternel a été isolé par cette équipe du Karolinska Institutet (Suède) et du King’s College London.

L’association, déjà évoquée auparavant, est donc clairement confirmée. L’un des auteurs indique que les explications formelles manquent ; mais suggère néanmoins des altérations génétiques liées à l’âge, ainsi que l’influence de facteurs environnementaux. En tout état de cause, alors que l’âge du premier accouchement tend à augmenter dans la plupart des pays occidentaux, cet élément devrait participer à la réflexion, parmi bien d’autres considérations.

Ces travaux sont publiés dans le « Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry ».


publié le : 01/08/2012 , mis à jour le 29/08/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci