L’acupuncture contre les démangeaisons

Dernière mise à jour: juillet 2012 | 7713 visites
123-acupunct-rug-hand-170_07.jpg

news L’acupuncture a fait l’objet d’une nouvelle évaluation dans le traitement du prurit allergique. Le résultat semble intéressant.

Conduite par une équipe de l’université technique de Munich, l’expérience a consisté à déclencher un prurit chez une vingtaine de patients souffrant de dermatite (eczéma) atopique (avec allergie aux acariens, aux pollens de graminées ou de bouleau, aux poils de chat ou de chien…). L’allergène a été appliqué sur l’avant-bras et la formation du prurit a été accélérée par un procédé de stimulation thermique. Des interventions ont été réalisées soit avant le test (prévention), soit directement après le développement du prurit (traitement) : acupuncture, administration d’un antihistaminique, placebo (« fausse » acupuncture ou comprimé sans substance active), ou… rien du tout.

Résultat (détaillé dans la revue « Allergy ») : la moyenne de l’intensité du prurit s’est avérée significativement plus basse avec l’acupuncture « après prurit », par rapport aux autres interventions. L’acupuncture préventive et l’antihistaminique ont obtenu des scores similaires, et très largement supérieurs au placebo.

Le Dr Geneviève Démonet (JIM) commente : « Donc essai réussi pour l’acupuncture ! Une confirmation à plus grande échelle s’avère cependant indispensable… ».


publié le : 02/08/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci