Fumer : la nouvelle guerre entre voisins

Dernière mise à jour: décembre 2012 | 12299 visites
123-wonen-huis-appartem-leefm-170_07.jpg

news Interdire de fumer dans les immeubles à appartements : c’est la mesure prônée par certains pédiatres américains.

Pourquoi ? Parce que la fumée « secondaire » s’insinue partout, dérange les non fumeurs et est susceptible de participer au développement de troubles respiratoires, en particulier lorsqu’elle est inhalée par le jeune enfant. Une recherche sur le sujet a été présentée lors d’un congrès de l’Académie américaine de pédiatrie (AAP). Réalisée auprès d’un panel représentatif d’habitants d’immeubles à appartements, elle montre qu’une forte proportion de non fumeurs se plaignent – plus ou moins fréquemment - des odeurs de tabac qui se diffusent dans les parties communes, mais aussi dans leur propre appartement.

Ainsi que l’explique en substance le Dr Karen Wilson (University of Colorado Hospital), pédiatre et coordinatrice de cette étude, s’il y a odeur, il y a fumée, et dès lors tabagisme passif, avec des conséquences sur la santé des non fumeurs, singulièrement les enfants. Elle ajoute que l’interdiction de fumer dans les parties communes ne suffit pas : la fumée se répand d’un appartement à un autre. En d’autres termes, et elle rejointe par une partie de ses confrères, la seule solution vraiment efficace à ses yeux consiste à bannir le tabac de tout l’immeuble. Les initiatives privées se répandent d’ailleurs en ce sens. Faudrait-il légiférer ? Ce serait une mesure pour le moins radicale, mais le débat est ouvert.


publié le : 15/08/2012 , mis à jour le 13/12/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci