Facebook fait aussi psychiatre

Dernière mise à jour: septembre 2012 | 4624 visites
fb-spuit-tek-therap-170_08.jpg

news La littérature médicale rapporte le cas d’un patient souffrant de troubles mentaux graves dont l’état s’est amélioré grâce à Facebook.

L’article a été publié dans la revue « Psychiatric Quarterly », et est signé par une équipe du Metropolitan Hospital Center de New York. Elle décrit « une interaction thérapeutique entre un patient affecté par des troubles psychiatriques importants et son utilisation des réseaux sociaux », singulièrement Facebook. Cette personne présente un tableau clinique extrêmement sérieux : stress post-traumatique, anxiété, attaques de panique, addictions, insomnie et troubles bipolaires. La gestion régulière de son compte Facebook a induit une évolution « globalement positive », une « amélioration de la socialisation ».

Les auteurs indiquent, tout en appelant à la prudence dans l’approche, que « ces médias sociaux peuvent servir de tremplin aux patients reclus », vers une plus grande intégration dans la société. Le Dr Alain Cohen (JIM) considère que l’on pourrait qualifier ce phénomène d’ « extraversion assistée par ordinateur ».

Néanmoins, on fera aussi référence à ces travaux qui mettent en évidence un phénomène inverse chez certains utilisateurs, par repli sur soi, dans un univers virtuel.


publié le : 30/09/2012 , mis à jour le 29/09/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci