Plaies : les asticots sont affamés… au début

Dernière mise à jour: août 2012 | 4927 visites
123-wonde-verband-beh-170_07.jpg

news Les bénéfices de l’asticothérapie dans la cicatrisation des plaies sont connus de longue date. Une efficacité rapide, mais limitée dans le temps, indique cette étude.

Le traitement a été évalué dans le cadre d’un essai contrôlé, réalisé dans deux centres français, et dont rend compte le « Journal international de médecine » (JIM). Chez 119 patients, qui présentaient une plaie apparue dans un contexte d’insuffisance veineuse, l’application d’asticots a été comparée à des traitements conventionnels. Point de repère : la vitesse de détersion (un préalable indispensable à la cicatrisation, avec élimination des débris – tissus morts, sang coagulé… - qui encombrent la plaie).

Ainsi que l’explique le Dr Patrice Plantin, « cette étude montre clairement qu’il existe une accélération significative de la détersion au 8ème jour » dans le groupe traité par asticots, par rapport aux patients qui bénéficiaient d’une intervention manuelle classique. Toutefois, « cette différence s’estompe au cours des semaines suivantes ». On observera que l’asticothérapie a été bien tolérée, n’a pas été particulièrement douloureuse, ni effrayante, puisque les larves (de mouche verte) sont placées dans une sorte de pochette (80 par conditionnement) appliquée sur la plaie. Un renouvellement intervient environ deux fois par semaine.
« Les auteurs de cet important travail confirment l’efficacité rapide mais limitée » de l’asticothérapie, poursuit le Dr Plantin. « Ils se posent la question de savoir si le résultat obtenu serait meilleur si l’on augmentait le nombre d’asticots. Dans l’état actuel des choses, puisque continuer le traitement après une semaine n’apporte plus de bénéfice supplémentaire, d’autres types de pansements doivent être utilisés après deux ou trois applications des larves ».

Ces recherches ont été publiées dans la revue « Archives of Dermatology ».


publié le : 22/08/2012 , mis à jour le 20/08/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci