Le manque de sommeil nuit à l’efficacité des vaccins

Dernière mise à jour: octobre 2012 | 2419 visites
-vacc-sp-170_400_05.jpg

news Un nombre insuffisant d’heures de sommeil risque de réduire la réponse immunitaire induite par la vaccination.

Et en l’occurrence au vaccin contre l’hépatite B (mais a priori, ces résultats ne concernent pas que cette seule immunité), administré à une centaine d’adultes en bonne santé, âgés de 40 à 60 ans. Des spécialistes de l’université de Californie (San Francisco) ont évalué les taux d’anticorps avant les deuxième et troisième rappels, ainsi qu’après six mois. Dans le même temps, les participants devaient compléter un « journal du sommeil », alors qu’une partie d’entre eux étaient équipés d’un moniteur nocturne.

Une très grande différence d’efficacité vaccinale a donc été observée entre ceux qui dormaient en moyenne moins de six heures par nuit, et ceux dont la durée du sommeil était supérieure à sept heures. Dix-huit sujets n’ont d’ailleurs pas atteint un niveau de vaccination satisfaisant.

Ces données, qui confirment l’importance du sommeil dans la régulation du système immunitaire, ont fait l’objet d’une publication dans la revue « Sleep ».


publié le : 18/10/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci