Enfants harcelés à l'école : des conséquences à vie

Dernière mise à jour: avril 2013 | 14126 visites
psych-kind-angst-school-170_400_02.jpg

news Les enfants victimes de harcèlement scolaire accusent des modifications génétiques qui les exposent à des problèmes psychologiques à l’âge adulte.

C’est une observation très étonnante qui a été posée par cette équipe de l’université de Montréal. Vingt-huit paires de « vrais » jumeaux, âgés en moyenne de 10 ans, ont été prises en considération. Les enfants, par définition génétiquement identiques, ont été répartis en fonction d’un parcours marqué ou non par des comportements d’intimidation - physique et/ou verbale - de la part de leurs condisciples.

Et les chercheurs ont alors constaté que les enfants souffre-douleur présentaient une modification de la structure d’un gène impliqué dans la régulation de la sérotonine, un neurotransmetteur qui joue un rôle crucial dans l’humeur, le stress, l’anxiété ou la dépression. « Cela ne peut s’expliquer que par les expériences de victimisation », indique l’un des auteurs de ces travaux. Qui ajoute que ces perturbations exposent à des troubles psychologiques jusque bien plus tard dans l’existence et qu’il est important d’évaluer la possibilité de renverser la situation par des interventions en milieu scolaire et un accompagnement spécifique de ces enfants.

[Source : Psychological Medicine]


publié le : 28/04/2013 , mis à jour le 27/04/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci