L'éternuement, révélateur de notre personnalité

Dernière mise à jour: juin 2013 | 10251 visites
123-p-vr-niezen-allerg-170-6.jpg

news A l’instar du rire, la manière dont nous éternuons dévoile certains de nos traits de caractère.

Le Dr Alan Hirsh, psychiatre et neurologue américain, observe que peu d’études ont été réalisées à ce jour sur la composante psychologique de l’éternuement, déclenché mécaniquement par l’irritation des muqueuses nasales. A priori, nous sommes tous égaux devant ce réflexe. Mais en l’analysant de plus près, c’est loin d’être le cas : entre un éternuement explosif et bruyant et un autre discret, sifflant, il y a beaucoup de marge.

De fait, poursuit le spécialiste, directeur de la Smell & Taste Treatment and Research Foundation (Chicago), une personne extravertie aura plutôt tendance à se lâcher alors qu’un timide étouffera ses éternuements, quitte à se pincer le nez. Beaucoup ne programment pas leur réaction à cet instant. Ce qui revient à dire, pour schématiser, qu’elle relève du semi-conscient. A l'instar du rire d'ailleurs. Ceci dit, le contexte peut intervenir comme élément modulateur : la manière d'éternuer ne sera pas tout à fait la même face à son patron ou seul devant son téléviseur.

Et si la structure des voies respiratoires supérieures joue aussi un rôle (elles modulent également la tonalité de la voix), elle n’est pas déterminante dans l’expression de l’éternuement, dans son résultat final. Dis-moi comment tu éternues...

Source: Maxi Sciences
publié le : 17/06/2013 , mis à jour le 16/06/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci