Céphalée de tension : quelles solutions ?

Dernière mise à jour: août 2016 | 5502 visites
vr-hoofdp-sinus-ziek-psych-170_400_03.jpg

news La céphalée de tension est une forme de mal de tête très fréquente. Quelles peuvent en être les causes, comment reconnaître les symptômes et que faire pour la soulager ?

La céphalée de tension peut avoir différentes origines : des problèmes musculaires, squelettiques, articulaires, cervicaux, psychosomatiques, ainsi qu'être déclenchée par le stress. Les mécanismes de la céphalée de tension restent mal connus. Une origine multifactorielle est évoquée.

Les symptômes


Elle se manifeste par une douleur à la nuque, aux tempes ou au front, en casque ou en barre, de part et d'autre de la tête ou d'un seul côté.

Dans la plupart des cas, la douleur n’empêche pas de travailler ou d'accomplir ses tâches quotidiennes. Elle ne s’aggrave pas à l’effort et dure de quelques minutes à plusieurs jours. L’intensité et la fréquence des plaintes varient fortement d’une personne à l’autre. Les enfants peuvent aussi en souffrir.

Les causes


• une mauvaise position en lisant, en travaillant sur ordinateur, en dormant...
• le stress
• des facteurs hormonaux (les femmes sont davantage concernées que les hommes)

Les solutions


En règle générale, une céphalée de tension disparaît spontanément. Que peut-on faire pour la prévenir et la soulager ?

Identifier les situations à risque, afin de les corriger, en tenant un calendrier des épisodes douloureux. Au fil du temps, cela permettra de connaître les comportements néfastes (manque de sommeil, temps excessif assis devant le PC, stress...).

• Bouger en s'aérant chaque jour pendant au moins trente minutes.

Apprendre à gérer son stress et à se détendre. Le yoga, la sophrologie, le tai chi ou les massages peuvent beaucoup aider. Plus simplement, les bienfaits d'un bain chaud sont loin d'être négligeables.

• Au-delà des antidouleurs, la kinésithérapie et l'acupuncture interviendront pour une prise en charge de fond.

• Il est nécessaire de consulter un médecin si d'autres plaintes surviennent, comme des vomissements, des vertiges, de la fièvre ou encore des troubles de la vue.

Source: B. Simon
publié le : 25/05/2015 , mis à jour le 11/08/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci