Tour de taille : ces centimètres qui font une grande différence

Dernière mise à jour: juin 2014 | 9250 visites
lintm-obesit-dieet-broek-170_05.jpg

news Même en cas d’indice de masse corporelle (IMC) normal, un tour de taille trop élevé constitue un facteur de risque majeur de décès prématuré.

Une équipe de la Mayo Clinic (Etats-Unis) a croisé les résultats de onze études portant au total sur quelque 650.000 adultes. Premier point : le tour de taille est associé à la maladie cardiovasculaire, aux pathologies respiratoires, aux troubles métaboliques et au cancer. Deux : la mortalité.

Les hommes avec un tour de taille supérieur à 110 cm s’exposent à un risque de décès prématuré nettement plus élevé par rapport à un tour de taille inférieur à 90 cm. En termes d’espérance de vie, la réduction moyenne est de trois ans après l’âge de 40 ans.
• Même constat chez les femmes avec un tour de taille supérieur à 95 cm par rapport à un tour de taille inférieur à 70 cm. En termes d’espérance de vie, la réduction moyenne est de cinq ans après 40 ans.
• Le risque est évidemment proportionnel à l’excès de tour de taille au-delà de ces seuils.

Cette association est observée quel que soit l’IMC, ce qui signifie donc que cet indice n’est pas suffisant pour estimer le risque de décès prématuré (en particulier parce qu’il ne tient pas compte de la localisation de la masse grasse) et que le tour de taille peut être considéré comme un marqueur indépendant.

Ceci a des implications importantes à la fois pour les patients et les médecins, qui doivent tenir compte des deux paramètres. Le tour de taille peut être qualifié de satisfaisant lorsqu’il ne dépasse pas 80 cm pour une femme et 94 cm pour un homme.

Voir aussi l'article : Poids : l'IMC n'est pas suffisant

Source: Mayo Clinic Proceedings (www.mayoclinicproceedings.o)
publié le : 07/06/2014 , mis à jour le 06/06/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci