Que doit-on mettre dans sa pharmacie de voyage ?

Dernière mise à jour: juin 2015 | 2413 visites
medic-reis-170_400_12.jpg

news Que vous partiez pour de longues vacances ou pour un city-trip, préparez bien à temps votre pharmacie de voyage. Que faut-il prévoir pour pouvoir faire face aux éventuels soucis de santé ?

Pensez-y à temps : vous pourriez vous rendre compte trop tard que vous ne disposez plus d'un médicament délivré sur ordonnance et qui nécessite donc une visite chez le médecin avant le départ.

Les grands principes

Emportez des réserves, en cas de perte ou de détérioration d'un médicament important.
• Rangez vos médicaments dans une trousse, à l'abri de la chaleur et de la lumière.
• Prévoyez une plaquette supplémentaire de pilule contraceptive (le séjour pourrait se prolonger, vous pourriez souffrir de vomissements imposant de prendre à nouveau un comprimé...).
• Attention aux sirops et aux suppositoires : les premiers risquent de couler et les seconds de fondre.
Gardez à portée de main vos médicaments indispensables (ne pas les mettre dans la valise lors d'un voyage en avion).

La composition

A adapter bien entendu selon les besoins de chacun, la destination et les conditions du séjour. A vous de cocher dans cette check-list ce qui vous paraît le plus utile.

Les médicaments pris habituellement. Munissez-vous d'une ordonnance avec la posologie et le nom de la molécule. Les noms commerciaux (les marques) des médicaments varient d'un pays à l'autre, mais pas la dénomination des substances actives.
• La pilule contraceptive.
• Les préservatifs.
• Un désinfectant en pommade, en poudre ou en doses individuelles.
Du petit matériel : compresses stériles, sparadrap, pince à épiler, ciseaux à bords ronds, thermomètre, épingle à nourrice, bandage, stéri-strip, gants en latex, pansements contre les ampoules.
Des médicaments contre la douleur et la fièvre : du paracétamol, de préférence.
• Les médicaments divers : un traitement contre la diarrhée (charbon végétal, probiotiques, anti-diarrhéiques), un antivomitif, un médicament contre le mal des transports, un laxatif léger, un antispasmodique, un anti-inflammatoire (en cas de mal de dos, d'entorse, de problèmes articulaires, musculaires ou dentaires).
• Un pansement gastrique. Il n'est pas rare de souffrir de régurgitations en raison d'une cuisine plus épicée, plus grasse ou d'apéros trop arrosés.
• Une pommade ou un gel en cas d'ecchymoses ou de coups. Une autre en cas d'entorse, ainsi qu'une pommade à base de corticoïdes en cas de réactions allergiques.
• Un antihistaminique : piqûres d'insectes, allergies alimentaires.
Les produits pour bébé et pour enfant, dont une solution de réhydratation et du sérum physiologique.
• Les produits anti-moustiques, à base de DEET à minimum 20% ou citrodiol ou picaridine. Eventuellement une moustiquaire (plus un insecticide) selon la destination.
Les produits solaires, selon le type de peau de chacun. Evitez d'emporter un flacon à usage familial (chacun ayant un phototype différent). Ne pas oublier l'after-sun et la protection pour les lèvres.
• Divers : des patchs contre les douleurs musculaires, des gouttes oculaires (gouttes décongestionnantes, bains oculaires désinfectants), un spray pour la gorge ou des pastilles à sucer.
Un antibiotique à large spectre en cas d'infection bactérienne.
Un veinotonique en gel ou en gélules peut être (très) utile pour lutter contre les jambes lourdes et les problèmes veineux, surtout si vous prenez l'avion. Dans ce cas encore, si vous avez déjà souffert de phlébite ou de thrombose, des bas de contention seront indispensables ainsi qu'un traitement médicamenteux avant le départ (comprimés ou injections).


publié le : 23/06/2014 , mis à jour le 24/06/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci