Trop de cholestérol : il est plus difficile d'avoir un enfant

Dernière mise à jour: août 2014 | 3651 visites
123-p-labo-bloed-cholest-170-7.jpg

news Les partenaires qui affichent des taux de cholestérol trop élevés rencontrent davantage de difficultés à concevoir un enfant.

Cinq cents couples ont été suivis durant quatre ans par cette équipe américaine (Institut Eunice Kennedy Shriver). Une série d’éléments liés aux tentatives de grossesse ont été examinés : âge, indice de masse corporelle (IMC), statut socio-professionnel…, ainsi donc que le taux de cholestérol total des conjoints.

A paramètres équivalents par ailleurs, le résultat montre que lorsque le cholestérol est trop élevé chez la femme, le délai de conception s’allonge sensiblement, et encore davantage si l’excès de cholestérol concerne les deux partenaires. Par contre, si seul l’homme affiche des niveaux élevés, l’effet ne semble pas significatif. En d’autres termes, poursuit le coordinateur de cette étude, les couples qui veulent mettre toutes les chances de leur côté ont intérêt à surveiller de près leur taux de cholestérol, et à réagir en conséquence quand il est excessif.

Si une association est mise en évidence, le lien de cause à effet n’est pas (encore) élucidé. Il est possible que le cholestérol agisse de manière indirecte, dans la mesure où il intervient dans la production des hormones sexuelles. Les chercheurs ajoutent qu’en raison de la proportion de plus en plus importante de sujets obèses parmi les jeunes adultes, et de personnes présentant un syndrome métabolique, il est à craindre que cette situation engendre un impact très négatif sur la fertilité globale.

Source: The Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism (http://press.endocrine.org/)
publié le : 03/08/2014 , mis à jour le 03/08/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci