Cancer des ganglions : les signes d'alerte

Dernière mise à jour: novembre 2014 | 99824 visites
kand-keelpijn-170_400-04.jpg

news Le lymphome est le terme générique pour désigner le cancer du système lymphatique (cancer des ganglions lymphatiques). On distingue deux principaux types de lymphomes : la maladie de Hodgkin et le lymphome non hodgkinien. Quels sont les symptômes auxquels il faut être attentif ?

Le système lymphatique remplit une série de fonctions très importantes pour l'organisme : il participe à la détoxication des tissus, il contribue au transport des nutriments et il joue un rôle essentiel dans le système immunitaire (en véhiculant les globules blancs). Il se compose d'un réseau de vaisseaux où circule la lymphe.

Le système lymphatique est formé d’un réseau complexe d’organes comprenant la moelle osseuse, les amygdales, le thymus (situé derrière le sternum), le tissu lymphatique de l’intestin et la rate. La maladie survient au sein des ganglions ou du tissu lymphatique des organes.

Les deux formes de lymphomes

Le lymphome hodgkinien (maladie de Hodgkin)

La maladie de Hodgkin fait partie du groupe des lymphomes malins et se caractérise par des cellules géantes spécifiques (cellules de Reed-Sternberg). Ces cellules ne meurent pas comme des lymphocytes normaux mais produisent une quantité toujours croissante de cellules anormales. La maladie a été décrite pour la première fois en 1832 par le pathologiste Thomas Hodgkin, qui lui a donné son nom.

Le lymphome non hodgkinien

Les lymphomes non hodgkiniens (LNH) font partie du groupe des lymphomes malins. Mais contrairement à la maladie de Hodgkin, le terme LNH regroupe un grand nombre de lymphomes malins différents.

Les symptômes les plus fréquents

• Une sensation de malaise.
• Un état grippal avec un gonflement non douloureux des ganglions lymphatiques du cou, des aisselles, de l’aine ou de la cage thoracique.
• Une fatigue intense.
• Une baisse des aptitudes physiques.
• Une transpiration nocturne excessive.
• Une importante perte d’appétit.
• Une perte de poids inexpliquée.
• Des démangeaisons.
• A un stade avancé : une augmentation du volume de la rate et du foie (perceptible à la palpation) et de l'anémie.


publié le : 24/11/2014 , mis à jour le 23/11/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci