Pas trop de café pendant la grossesse

Dernière mise à jour: janvier 2015 | 3667 visites
zw-buik-hand-liggen-pijn-170_07.jpg

news La femme enceinte doit consommer de la caféine avec modération : des doses trop importantes augmentent la probabilité de mettre au monde un bébé de faible poids.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de ne pas dépasser 300 mg de caféine par jour pendant la grossesse (l’équivalent de deux ou trois tasses de café), alors que certains spécialistes sont encore plus restrictifs (200 mg). Le risque porte donc sur un faible poids de l’enfant à la naissance (moins de 2,5 kg).

Qu’en est-il ? C’est ce qu’a voulu déterminer une méta-analyse d’une quinzaine d’études. La principale conclusion est qu’un risque existe et qu’il est linéaire : plus l’ingestion de caféine est importante, plus la probabilité que la femme accouche d’un bébé de faible poids augmente. Cette association est claire à partir deux ou (surtout) trois tasses de café par jour, sachant que l’on trouve de la caféine dans d’autres boissons (thé, sodas…).

Comme l’explique le Dr Roseline Péluchon (Journal international de médecine), « la caféine est rapidement absorbée et peut s’accumuler dans les tissus fœtaux », ce phénomène s’accentuant au fil de la grossesse. Le mécanisme qui sous-tend l’association avec le faible poids à la naissance n’est toutefois pas bien expliqué. Si les femmes enceintes ne doivent pas forcément s’abstenir de boire du café, une stricte limitation de la consommation semble néanmoins à recommander.

Source: BMC Medicine (www.biomedcentral.com/bmcme)
publié le : 22/01/2015 , mis à jour le 21/01/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci