La fumée de cigarette pollue vraiment tout

Dernière mise à jour: janvier 2015 | 6335 visites
123-p-m-sigaret-rook-roken-170-1.jpg

news On parle de tabagisme tertiaire ou environnemental : la fumée de cigarette s’incruste partout et reste nocive très longtemps.

Comme l’explique l’un des auteurs de cette étude, « les fumeurs n’ignorent pas que le tabagisme passif est dangereux, et beaucoup s’abstiennent de fumer à la maison en présence de leurs proches, et en particulier de leurs enfants. Mais ils devraient aussi l'éviter même en leur absence, car les particules véhiculées par la fumée de cigarette s’incrustent partout, dans les meubles, dans les tissus, dans les murs…, et elles restent actives pendant de longues heures ».

Des polluants aussi coriaces que nocifs


Une équipe de l’université de Californie (Berkeley) a mesuré les taux de particules fines (PM2.5) et de composés organiques volatils (COV) présents dans des environnements enfumés, et a surtout voulu déterminer la durée pendant laquelle ces polluants étaient détectables dans l’air ambiant. Un premier test s’est déroulé dans une pièce de laboratoire ventilée (18 m3), où une machine automatisée a fumé six cigarettes. Ces observations ont été comparées avec des prélèvements effectués au domicile de fumeurs, plusieurs heures après qu’ils ont grillé une dernière cigarette.

Le résultat montre que si certains composés néfastes se dissipent assez rapidement, d’autres restent présents durant un très, très long moment. On constate un pic de pollution qui se maintient pendant environ cinq heures, puis la concentration de polluants diminue très lentement.

Les chercheurs considèrent que la persistance du danger doit inciter à ne pas fumer à la maison, même si les pièces sont régulièrement aérées, ou dans d’autres lieux clos (et on pense en particulier à la voiture).

Source: Environmental Science & Technology (http://pubs.acs.org/journal)
publié le : 10/01/2015 , mis à jour le 09/01/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci