ad

Apprendre une seconde langue, c'est excellent à tout âge

Dernière mise à jour: janvier 2015 | 5117 visites
123-p-vr-groep-fitness-170-2.jpg

news L’apprentissage d’une nouvelle langue améliore les capacités de fonctionnement du cerveau, et ceci à n’importe quel âge.

Ce n’est pas la première étude à démontrer cet impact positif du bilinguisme. Ici, les chercheurs (université de Pennsylvanie) se sont intéressés à ce bénéfice sur une durée relativement courte et en phase d’apprentissage.

Des adultes anglophones ont suivi des cours de chinois pendant deux mois, une langue dont ils ne maîtrisaient absolument rien jusque-là. Avant et après chaque leçon, ils ont été soumis à une résonance magnétique, afin d’observer leurs connexions cérébrales.
Le résultat montre que l’activité de ces réseaux est plus efficace (à des degrés divers) après les cours, et que cet effet se maintient, puisque des modifications durables sont mises en évidence.

Ce processus est visible chez les plus jeunes comme chez les plus âgés, ce qui donne à penser que l’apprentissage et la pratique d’une seconde langue peuvent constituer d’excellents outils pour maintenir son cerveau en forme (ou en améliorer les capacités), quel que soit d’ailleurs le degré de scolarité. Le passage d’une langue à l’autre (vocabulaire, grammaire, prononciation…) peut être considéré comme un exercice de « musculation » de ses facultés cérébrales.

Voir aussi l'article : Bilingues : le cerveau vieillit moins vite

Source: Journal of Neurolinguistics (www.journals.elsevier.com/j)
publié le : 02/01/2015 , mis à jour le 01/01/2015
ad
pub