Grossesse : le cerveau de la maman au ralenti ?

Dernière mise à jour: juin 2015 | 4434 visites
123-vr-zw-buik-echo-foetus-170-08.jpg

news La grossesse affecte-t-elle certaines fonctions cérébrales, comme la mémoire ou la capacité de raisonnement ? Objectivement non, mais…

Baby brain : c’est le terme utilisé pour qualifier le ressenti des femmes enceintes qui ont l’impression que les capacités cérébrales sont altérées pendant la grossesse. Cette théorie est controversée, même s’il paraît plausible que les fluctuations hormonales influencent le fonctionnement du cerveau.

Une équipe américaine (Brigham Young University) a réalisé une série de tests sur des jeunes femmes enceintes (troisième trimestre) et d’autres qui ne l’étaient pas, et ensuite trois et six mois après l’accouchement.
Les résultats ne montrent pas de différence entre les unes et les autres en termes de langage, de mémoire, d’attention, de reconnaissance spatiale ou de résolution de problèmes, autrement dit pour tout ce qui relève de la cognition.

Il faut cependant noter que beaucoup de femmes enceintes se plaignent de difficultés de mémoire, ce que les tests « objectifs » ne mettent pas en évidence, mais qu’elles disent pourtant ressentir. Par ailleurs, et cela n’est pas une surprise, l’influence de la grossesse sur l’humeur est manifeste, en particulier pour ce qui concerne le risque de déprime et de dépression. Et on rappellera que d’autres travaux ont suggéré que sous l’influence hormonale, le cerveau de la femme se prépare à la maternité et aux besoins de son enfant. Ces mécanismes subtils sont (très) loin d’être éclaircis…

Source: Journal of Clinical and Experimental Neuropsychology (www.psypress.com/journals/d)
publié le : 09/06/2015 , mis à jour le 10/06/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci