Le secret de l’amour entre l’homme et le chien

Dernière mise à jour: janvier 2017 | 11457 visites
meisje-hond-170_400_07.jpg

news L’ocytocine, surnommée l’hormone du plaisir, de l’amour, du bonheur…, jouerait un rôle à la fois important et surprenant dans la relation qui unit un chien et son maître.

Le contact entre le chien et l’être humain, et en particulier le regard, déclenche une augmentation de part et d’autre de la production d’ocytocine dans le cerveau. Et cette hausse renforce le bien-être et l’attachement. C’est en tout cas la théorie défendue par une équipe japonaise (Ecole de médecine vétérinaire de l’université Azabu), qui suggère que cette surproduction conjointe d’ocytocine a été acquise au fil de l’évolution de la relation entre l’homme et son meilleur ami.

Des expériences ont été réalisées pour alimenter cette hypothèse. Lors de l’une d’entre elles, des chiens ont été laissés dans une pièce avec leur maître ou avec une personne inconnue. Les chercheurs ont observé la fréquence et le type de contacts (mots, caresses, regards…), puis ont analysé le taux d’ocytocine dans les urines des chiens, de leurs propriétaires et des autres participants.

Résultat : une concentration sensiblement plus élevée tant chez le chien que chez son maître (par rapport à un inconnu), et cette hausse est modulée par le temps de regard entre l’un et l’autre, lui-même fonction des attentions portées par le propriétaire. La même expérience a été reproduite avec des loups élevés par des humains : les taux d’ocytocine n’ont pas changé, alors que la fréquence des regards mutuels était beaucoup plus faible qu’avec le chien.

Enfin, lors d’un troisième test, un supplément d’ocytocine a été administré aux chiens par voie nasale (pas aux loups, cela aurait été trop risqué pour l'expérimentateur...), et les spécialistes ont alors constaté qu’ils avaient tendance à regarder plus souvent et plus longuement leur maître... dont la production d’ocytocine augmentait. L’attachement, la confiance, le respect… : des cerveaux à l’unisson, et cela se lit dans le regard…

Source: Science (www.sciencemag.org)
publié le : 08/07/2015 , mis à jour le 20/01/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci