Sentez-vous vos cinq orteils ?

Dernière mise à jour: décembre 2015 | 6151 visites
123-vr-voeten-nagellak-rood-170_03.jpg

news Une expérience très étonnante montre que beaucoup confondent les doigts de pied lorsqu'on appuie dessus.

Les tests ont été réalisés par des chercheurs britanniques (université d’Oxford), spécialistes de l’anatomie et de la physiologie. Le déroulement était simple : une pression rapide exercée une trentaine de fois, au hasard, sur les orteils de volontaires dont les yeux avaient été bandés, et qui devaient identifier le doigt de pied stimulé. Première constatation : le gros et le petit orteil ont été reconnus sans hésitation dans la quasi-totalité des cas. Deux : c’est beaucoup moins évident pour les autres orteils : identification correcte à 57% pour le deuxième, 60% pour le troisième et 79% pour le quatrième orteil. Et chose encore plus curieuse : près de la moitié des participants expriment la sensation confuse qu’il leur manque un orteil (le deuxième ou le troisième pour la plupart). Quand l’expérience est réalisée avec les doigts de la main, les erreurs sont extrêmement rares. Evidemment, aucun des volontaires ne présentait de trouble particulier.

L’une des explications à cet étrange phénomène tiendrait au fait que nos orteils ne sont pas vraiment sollicités pour des tâches fines, au contraire des doigts de la main, ce qui ne favorise pas leur sensibilité. D’autres études ont d’ailleurs montré que des exercices spécifiques permettaient d’améliorer considérablement ces capacités. Une autre hypothèse, qui n’exclut pas la précédente, indique que notre cerveau ne perçoit pas chaque orteil séparément, mais les envisage comme des blocs. Or, note Le Figaro, les espaces compris entre les orteils ne correspondent pas aux limites entre les blocs : en fait, le gros orteil occuperait à lui seul deux blocs, ce qui entraîne un décalage, et un possible trouble de la perception des orteils suivants (voir le schéma ci-dessous).

Au-delà de ce constat, les auteurs expliquent que « cette étude pourrait ouvrir la voie à une meilleure compréhension des mécanismes qui entraînent des erreurs simples de représentation du corps », sachant que certaines maladies peuvent provoquer ce qu’on appelle l’agnosie, c’est-à-dire l’incapacité à reconnaître des stimuli (son, texture, couleur…), en l’absence de déficit visuel (cécité…), auditif (surdité…) ou tactile.

orteils.jpg

Source: Perception (www.perceptionweb.com)
publié le : 21/12/2015 , mis à jour le 20/12/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci