Masque à effet seconde peau : comment bien l'utiliser ?

Dernière mise à jour: juillet 2016 | 3407 visites
123-haar-gezicht-huid-6-15.jpg

news Les masques cosmétiques souples en fibres représentent une grande avancée en matière de soins hydratants, anti-rides, défatiguants et purifiants. Ils permettent de redonner au visage éclat, jeunesse et effet liftant en quelques minutes seulement. Comment les utiliser correctement ?

Les Japonaises ont amorcé la tendance dans les années 70. Depuis, l'éventail de masques prédécoupés n'a cessé de se diversifier. A la différence d'un masque crème à appliquer avec les doigts, les masques souples permettent une tenue parfaite et libèrent davantage d'actifs. Inutile d'éviter de prononcer le moindre mot ou de rester immobile pendant la pose puisque ces masques permettent de bouger le visage et de vaquer à ses occupations.

On utilise actuellement deux types de matières pour les masques souples, qualifiés de « masques seconde peau » : ceux en microfibres et ceux en biocellulose. Les deux composants se valent : ils permettent de coller parfaitement à la peau, d'en épouser les moindres contours et donc de diffuser au mieux les actifs.

Ces masques conviennent à toutes les femmes : les adolescentes, les femmes qui affichent une peau normale, sèche ou grasse, celles avec des besoins spécifiques (effet défatiguant, matifiant, hydratant, détoxifiant...) ou avec une peau mature.

Les conseils

• Un masque souple s'applique sur une peau propre, démaquillée et sèche, à raison d'une ou deux fois par semaine, selon les spécificités du soin.

• Commencez par le front en faisant coller le masque du centre du visage vers l'extérieur.

• Etirez toujours bien la peau du visage vers le haut et vers l'extérieur, surtout à hauteur des joues pour augmenter l'adhérence et l'effet liftant ou tenseur.

• Terminez par le menton en veillant à bien tirer le masque jusqu'au cou.

• Selon les marques et en fonction des indications, laissez poser entre 10 et 20 minutes.

Source: Barbara Simon
publié le : 07/07/2016 , mis à jour le 06/07/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci