Chenilles processionnaires : attention, danger !

Dernière mise à jour: juin 2016 | 5661 visites
eikenprocrups-veel-170_400_05.jpg

news Les chenilles processionnaires du chêne provoquent de sérieuses nuisances. Leurs poils urticants causent des irritations cutanées rouges et douloureuses associées à de fortes démangeaisons. L’irritation peut durer jusqu’à deux semaines. Comme se protéger au mieux ?

La chenille processionnaire de chêne est la larve du papillon processionnaire du chêne (Thaumetopoea processionea). C’est une chenille velue qui peut s’installer en nombre sur les chênes. En mai - juin, avant qu’elle devienne papillon, la chenille a quelque 600.000 à 700.000 poils d’environ 0,2 mm de long et munis de petits dards. Ils peuvent facilement pénétrer dans les couches superficielles de la peau, les yeux et les voies respiratoires supérieures.

Ces poils peuvent causer des problèmes tels que des démangeaisons, des éruptions cutanées, des irritations des yeux ou des voies respiratoires. Ils peuvent rester actifs très longtemps, même après la mort de la chenille.

Où et quand apparaissent-elles ?

Les chenilles processionnaires du chêne se trouvent surtout sur les chênes, comme leur nom l'indique, mais également sur d’autres espèces. Quand les chênes sont dépouillés, elles peuvent s’installer sur des arbres comme le hêtre, le tilleul ou le châtaigner.

La plupart des nuisances surviennent entre la mi-mai et la fin juin (quand les chenilles sont aux 4ème, 5ème ou 6ème stade d’évolution) et de juillet à septembre (à cause des nids pleins de poils).

Comment les reconnaître ?

Les chenilles processionnaires du chêne vivent toujours en groupe. Elles se déplacent surtout le soir et la nuit dans une procession le long du tronc de l’arbre. Pendant la journée, elles restent généralement dans leur nid, situé dans l’aisselle des branches. Les nids sont faits de soie, d’excréments, de peaux et de poils.

Les jeunes chenilles ont une couleur orange quand elles éclosent en avril. En vieillissant, elles changent de couleur et deviennent grisâtres avec les flancs plus clairs. Le dos de la chenille mature est gris bleuté et son ventre est gris - vert. La tête est noire et marron. Le corps est couvert de longs poils blancs. Au stade final, la chenille peut atteindre une longueur de 3 cm. Les chenilles processionnaires du chêne vivent toujours en groupe. Les papillons ont également des poils irritants.

D’autres chenilles peuvent aussi causer des problèmes.

dier-eikenproc-rups-170_560_05.jpg
Comment éviter les soucis ?

• Il est important d’éviter tout contact avec les chenilles et les nids. Les poils peuvent être transportés par le vent à une distance de 200 à 500 mètres et finir sur votre peau et vos vêtements. Évitez aussi le contact avec les sols où ont évolué des chenilles et avec les nids des années précédentes, car les poils restent nocifs pendant plus de 5 ans.

• Gardez vos distances avec les arbres où se trouvent des chenilles.

• Assurez-vous également que les enfants soient tenus à distance. Les mouvements de jeunesse éviteront les endroits infestés.

• Au besoin, portez des vêtements qui couvrent vos bras, vos jambes et votre cou.

• Ne vous asseyez pas sur le sol à proximité d’arbres infestés.

• Si la chenille processionnaire du chêne apparaît dans votre environnement, évitez de pendre votre linge à l’extérieur entre mai et septembre, en particulier à un endroit où le vent peut y apporter des poils.

• Laissez autant que possible les fenêtres et les portes fermées.

• Soyez prudent avec le matériel qui est resté dans des zones infestées.

• Gardez autant que possible les bacs à sable fermés et ne laissez pas les jouets traîner dehors.

• Portez des gants lors de la récolte des légumes au jardin et lavez-les consciencieusement.

• Les poils peuvent également se trouver dans la pelouse et y rester un long moment. Dans un environnement infesté, portez des vêtements de protection, des gants, des lunettes et éventuellement un masque pendant la tonte et l’évacuation de l’herbe.

Comment retirer les poils ?

• Si vous avez été en contact avec des poils urticants, vous pouvez éviter leur propagation en nettoyant votre peau avec du ruban adhésif et en la rinçant à l’eau tiède, ainsi que vos yeux.

• Les poils ne sont pas faciles à faire disparaître des vêtements. Le mieux est de les laver très soigneusement (de préférence à 60 °C).

eikenproc-rups-170_400_04.jpg
Comment s'en débarrasser ?

Ne combattez pas les chenilles vous-même. Confiez cette tâche à un spécialiste.

• Avertissez la commune ou les pompiers, qui prendront des mesures appropriées. La méthode la plus efficace consiste à brûler ou à aspirer les chenilles et leurs nids, et cela en début de saison, quand les poils ne sont pas encore développés.

• Ne pulvérisez pas avec un nettoyeur à haute pression. Les poils pourraient se propager dans l’air.

• Les insecticides n’aident pas et sont également nocifs pour vous et l’environnement.

• Les vieux nids peuvent contenir des poils nocifs jusqu'à 6 à 8 ans. Laissez des professionnels s’en charger.

• Que l’on soit professionnel ou non, il est important de se protéger de manière appropriée : gants en caoutchouc, bottes, combinaison convenablement fermée aux poignets et aux chevilles, masque facial complet, lunettes.

Les autres animaux

Les animaux peuvent aussi être exposés aux poils urticants et en souffrir (blessures à la bouche et à la langue, yeux irrités, gonflement du cou…).

• Tenez-les à distance des arbres infestés. Ne laissez pas les chiens renifler à proximité.

• Dans les champs de vaches, moutons ou chevaux, maintenez les animaux à une distance de 10 à 15 mètres d’un chêne infesté et adaptez cette distance en fonction du vent et de sa direction.


publié le : 26/06/2016 , mis à jour le 25/06/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci