Comment aider votre enfant à aller sur le pot ?

Dernière mise à jour: octobre 2016 | 4685 visites
123-kind-potje-bedpl-170_08.jpg

news Vous ne pouvez pas forcer votre enfant à être propre, mais vous pouvez l’encourager. Tout enfant peut connaître des « accidents » et il ne sert à rien de le mettre sous pression. Il doit comprendre où et comment le petit pot est utilisé. Il doit être prêt à le faire et en avoir envie. Une approche progressive offre plus de chances de succès et évite beaucoup de frustration, aussi bien pour vous que pour votre enfant.

Un enfant a jusqu’à l’âge de 5 ans pour être propre le jour et jusqu’à celui de 7 pour être propre la nuit. Il y a une différence entre « être sec » et « être propre ». Un lange sec ne signifie pas que votre enfant est déjà propre. Un enfant est propre quand par exemple durant un voyage en auto il dit qu’il doit aller aux toilettes mais peut se retenir.

Première étape : la sensibilisation

On peut déjà démarrer très tôt avec une prise de conscience naturelle et évidente.

• Identifiez avec lui ce qui se passe quand on « pousse ».
• Évitez les réactions négatives : « c’est sale », « beurk », « ça sent mauvais »…
• Laissez votre enfant aller aux toilettes avec vous, pour qu’il se familiarise avec ce rituel quotidien.

Deuxième étape : la préparation et la stimulation de l’intérêt

Vous pouvez entamer cette étape sans problème à partir de 18 mois, de manière ludique et sans pression.

• Lisez des histoires sur le sujet.
• Regardez des vidéos sur le sujet.
• Mettez un petit pot à la maison et laissez votre enfant jouer avec lui
• Montrez avec une poupée ou un ours en peluche comment on va sur le pot.
• Apprenez-lui les mots (pipi, caca, petit pot, sec, mouillé…).
• Montrez la différence entre « mouillé » et « sec ».
• Faites des petits jeux, comme entrer et sortir des petits blocs, qui symbolisent le fait de faire pipi dans le petit pot.
• Invitez régulièrement votre enfant à s’asseoir sur le petit pot, pour l’y habituer doucement.

Troisième étape (quand l’intérêt se manifeste ou à partir de 2 ans) : commencer à utiliser régulièrement le petit pot

Si votre enfant est confiant et intéressé par le petit pot, commencez à prévoir des moments fixes dans la journée, idéalement après le lever, avant ou après les repas et avant le coucher. Votre enfant finira par attendre ces moments et coopérera plus facilement. Des moments « petit pot » supplémentaires peuvent être prévus si votre enfant en fait lui-même la demande. Vous saurez ainsi quand votre enfant doit faire pipi.

• Veillez toujours à ce que l’atmosphère soit détendue pendant le moment du petit pot. Évitez toute tension, parce qu’il faut que les muscles de votre enfant soient détendus.
• 2 à 5 minutes sur le pot suffisent généralement.
• Un livre peut aider à la relaxation. Mais pour certains enfants, cela peut s’avérer trop distrayant ou prolonger le temps nécessaire.
• Encouragez chaque comportement allant dans le bon sens.
• Ne soyez jamais fâché en cas d’échec, c’est contre-productif.
• Mettez à votre enfant des vêtements confortables qu’il pourra enlever facilement. C’est le moment de remplacer les bodies par des slips.
• Si votre enfant refuse, est angoissé ou réagit violemment, arrêtez deux semaines et réessayez.

Quatrième étape : arrêter les langes

Vous pouvez arrêter les langes quand ils sont secs dans 50% des « moments petit pot ». Mettez un pantalon à votre enfant, cela l’aidera à sentir quand il est mouillé.

• Ne remettez pas un lange après un accident ou pour une sortie, ainsi votre enfant aura le sentiment d’avoir franchi une étape importante et il acquerra de l’indépendance. Un pantalon qu’il peut enfiler et enlever tout seul est plus facile qu’un lange.
• Faites boire votre enfant suffisamment et souvent.
• Gardez les « moments petits pots » et ajoutez-en chaque fois que votre enfant le demande.


publié le : 27/10/2016 , mis à jour le 26/10/2016
adv 19_top
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci