Café, thé, chocolat : des médicaments du cerveau

Dernière mise à jour: mars 2017 | 9123 visites
123-koffie-drinken-170-9.jpg

news L’alimentation peut agir sur la santé mentale : le cacao, le thé et le café font l’objet d’une attention particulière.

Comme l’explique le Dr Alain Cohen (Journal international de médecine), « la prévalence des maladies mentales est en augmentation dans le monde entier, ce qui justifie d’intensifier les recherches en vue d’une meilleure détection, d’une prévention fondée sur l’amélioration du mode de vie et de l’alimentation, et d’une efficacité accrue des traitements ». Dans ce contexte, une équipe italo-espagnole rappelle l’accumulation d’indices suggérant un effet protecteur du régime alimentaire et de l’exercice physique face à certaines maladies neuropsychiatriques.

En particulier, trois produits de consommation courante – le thé, le café et le chocolat (cacao) – sont activement étudiés en raison de leur richesse en polyphénols, susceptibles de moduler la santé mentale, à savoir la plasticité du cerveau (adaptation structurelle avec l’apprentissage), le comportement, l’humeur (anxiété, dépression…) et la cognition (mémoire, attention, raisonnement…). Les chercheurs ont examiné la littérature scientifique et ont retenu une vingtaine d’études « solides » relatives à l’utilisation de ces trois aliments, ou de leurs composants, singulièrement face à la dépression.

Et il s’avère que « cette recherche confirme que la consommation de thé, de cacao ou de café pourrait avoir des effets protecteurs ». Les résultats sont « encourageants », poursuivent les auteurs, qui indiquent néanmoins, avec une retenue assez classique, qu’avant d’ériger ces aliments en authentiques alicaments, des essais plus approfondis sont encore nécessaires.

Source: Journal of Affective Disorders (www.journals.elsevier.com/j)
publié le : 26/03/2017 , mis à jour le 25/03/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci