Qui ne devrait pas se faire tatouer ?

Dernière mise à jour: novembre 2019 | 2761 visites
Fotolia_cosm-tatoeage-22-15.jpg

news Il vaut mieux ne pas faire de tatouage à certains endroits du corps, alors que pour certaines personnes, les tatouages sont déconseillés en raison des risques potentiels. A quoi faut-il faire attention ?

Informez le tatoueur de votre consommation de médicaments (en particulier ceux qui agissent sur la coagulation : aspirine et anticoagulants), de vos problèmes de peau, de vos allergies, d'une épilepsie éventuelle, de vos réactions d’hypersensibilité ou d’autres problèmes de santé.

Il ne faut jamais tatouer sur certaines zones de la peau.

• chirurgie plastique ou radiothérapie au cours de la dernière année
• cicatrice de moins d'un an
• zone tatouée depuis moins de six semaines
• zone où un tatouage a été effacé depuis moins de trois mois
• peau irritée

Ou dans certaines situations.

• si vous êtes sous l'influence de l'alcool, d'une drogue ou d'un médicament psychotrope
• si vous êtes allergique au matériel nécessaire de tatouage (latex, encre...)

Les tatouages sont interdits sur les enfants de moins de 12 ans. Entre 12 et 16 ans, un seul tatouage est autorisé si le représentant légal est présent. Il est interdit aux jeunes de moins de 16 ans de se faire tatouer sur la tête, le cou, les poignets et les mains.

Grossesse et allaitement

Le tatouage est fortement déconseillé pendant ces périodes. Tous les risques liés au tatouage pour les femmes enceintes et allaitantes, et leur bébé, ne sont pas encore connus. De plus, si vous développez une infection pendant la grossesse, vous ne pourrez pas utiliser certains médicaments pour la combattre en raison des risques pour votre enfant à naître.

Diabète

Avant de vous faire tatouer, assurez-vous que votre taux d'hémoglobine glyquée (HbA1c) et que votre glycémie sont sous contrôle. Ceci réduit le risque d'infection ou d'inflammation de la plaie pendant et après le tatouage.

Maladie de la coagulation sanguine et anticoagulants

Si vous présentez un trouble de la coagulation du sang ou si vous utilisez des anticoagulants, votre peau peut saigner plus rapidement et plus longtemps pendant le tatouage que chez les autres personnes. Pour minimiser le risque d'hémorragie majeure, les grands tatouages doivent être évités. Si vous en voulez un, faites-le faire en plusieurs fois.

Maladie de la peau

• En cas d'affection cutanée chronique (comme le psoriasis, l'eczéma atopique ou la sarcoïdose cutanée), il est possible que vous développiez des problèmes de peau à l'endroit où vous vous êtes fait tatouer. C'est ce qu'on appelle le phénomène de Koebner. Pour réduire les risques, il est clairement déconseillé de se faire tatouer lorsque la maladie de la peau est très active. De préférence, ne faites pas de tatouage sur les endroits où votre maladie de peau se manifeste souvent.

• Les tatouages à proximité des verrues augmentent le risque de propagation des nodules vers le tatouage.

• Si vous avez eu un mélanome (cancer de la peau) ou si un membre de la famille en a souffert, il est déconseillé de se faire tatouer. Sur la peau tatouée, les mélanomes sont plus difficiles à détecter à un stade précoce.

Déficience du système immunitaire

Même lorsque vous vous faites tatouer en toute sécurité, vous courez un risque d'infection. Si vous souffrez d'un trouble de l'immunité ou si vous prenez des médicaments susceptibles d'affaiblir le système immunitaire, le risque est nettement accru.

Maladie cardiaque

• Il existe un risque accru de développer une endocardite (infection de la paroi interne du cœur) due au tatouage. Il est déconseillé de se faire tatouer si votre problème cardiaque n'est pas maîtrisé de manière optimale.

• Les patients dont une ou plusieurs valves cardiaques fonctionnent moins bien présentent un risque d'infection plus élevé.


publié le : 03/11/2019 , mis à jour le 12/11/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci