Cancer du sein : l’importance de maigrir un peu

Dernière mise à jour: février 2019 | 3553 visites
123-p-vr-gewicht-dieet-170-5.jpg

news Le surpoids constitue un facteur de risque de cancer du sein à tous les âges, et en particulier chez les femmes ménopausées. Perdre quelques kilos s’avère très bénéfique.

Une équipe américaine (City of Hope National Medical Center) a réalisé une étude auprès de quelque 60.000 femmes ménopausées, suivies pendant une période moyenne d’environ douze ans. L’objectif consistait à déterminer si une association pouvait être établie entre l’évolution du poids et le risque de cancer du sein.

Le résultat montre que les femmes en surpoids ou obèses qui ont perdu au moins 5% de leur poids initial peu après la ménopause s’exposent à un risque réduit de 12% de développer un cancer du sein, par rapport à celles dont le poids est resté constant. Une prise de poids supérieure à 5% ne semble pas augmenter le risque global de cancer du sein, mais si la maladie survient, la probabilité est plus élevée qu’elle soit particulièrement sévère (cancer du sein triple négatif).

L’un des chercheurs explique : « Notre étude montre qu’une perte de poids modérée, à relativement court terme, est associée à une baisse significative du risque de cancer du sein chez les femmes ménopausées. Ces données rejoignent celles d’autres travaux. Il est utile de recommander aux femmes ménopausées en surpoids de suivre un programme de perte de poids, sans qu’il soit nécessaire pour autant de s’imposer des contraintes drastiques ».

Source: Cancer (https://onlinelibrary.wiley)
publié le : 26/02/2019 , mis à jour le 25/02/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci