1 femme sur 2 en souffre : comment prévenir l’ostéoporose ?

Dernière mise à jour: mars 2019 | 2328 visites

news

La vérité vraie

ad_willph_b_82269474.jpg
Chez les femmes ménopausées, une fracture du poignet, de la hanche ou des vertèbres sur deux est associée à l’ostéoporose (os fragiles). La prévention avec la prise de calcium supplémentaire est LA solution. Mais toutes les formes de calcium ne protègent pas efficacement de la même façon ! Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir. Ce qui correspond déjà à 600.000 femmes, rien qu’en Belgique !


L’ostéoporose ou décalcification osseuse est une pathologie chronique qui passe longtemps inaperçue au niveau du squelette et qui se développe très lentement. Elle conduit à une perte de la masse osseuse et entraîne une détérioration structurelle des tissus osseux, du squelette. A terme, elle fragilise fortement les os et les rend tellement poreux qu’ils se cassent très facilement. C’est surtout le cas du poignet, de la hanche et des vertèbres.

L’ostéoporose peut avoir un impact important sur la qualité de vie et l’autonomie des patients. Une telle fracture peut être très sévère et peut parfois entraîner des séquelles permanentes, à vie. Dans 10 jusqu’à 20 % des cas, une aide permanente sera nécessaire. Le risque de mortalité est, la première année, de 30% supérieur.

La prévention est LE message à retenir et il est impératif de s’en inquiéter très tôt.

La prévention est le mot-clé

Afin de garder notre squelette bien solide et en bonne santé, il nous faut du calcium. C’est l’élément constitutif le plus important de nos os. Notre organisme a un besoin quotidien de 1.200 à 1.500 mg de calcium. Et ce, pas uniquement pour la constitution de notre squelette mais aussi pour d’autres fonctions essentielles ! Un Belge moyen absorbe en général seulement 600 à 700 mg de calcium via à son alimentation. Les hommes globalement un peu plus que les femmes. Le reste est comblé par l’organisme via les réserves qui sont stockées dans les structures osseuses, le squelette. En d’autres termes, en cas de carences en calcium, notre organisme va puiser le calcium nécessaire dans nos os, ce qui peut les fragiliser. 

Chez une femme, on constate à partir de la ménopause une perte osseuse suite à la chute de la production d‘oestrogènes. Il s’agit d’hormones qui jouent un rôle important dans la production de tissus osseux.  Quelle solution proposer ? Démarrer bien à temps avec une prise supplémentaire de calcium qui permet de produire suffisamment de nouveaux tissus osseux.  

ad_willph_stck_789934867.jpg

Toutes les formes de calcium ne sont pas aussi efficaces

Une supplémentation calcique sous forme de comprimés à mâcher n’est pas toujours bien absorbée par l’organisme. De plus, ce type de supplémentation présente souvent des effets secondaires bien plus désagréables. Le D-vital calcium est disponible sous la forme de granulés effervescents ce qui facilite une meilleure absorption. Le D-vital calcium ne contient pas uniquement du carbonate de calcium pur mais aussi 2 grammes d’acide citrique et forme ainsi des sels de calcium facilement assimilés par l’organisme.

Découvrez les nombreux avantages des sachets de D-vital calcium

  • Vous pouvez prendre le sachet de D-vital calcium à n’importe quel moment de la journée, avec un petit verre d’eau et ce, même en-dehors des repas.
  • Vous pouvez également prendre du D-vital calcium si vous suivez un traitement antiacide pour l’estomac (médication anti-reflux), ce qui n’est pas le cas pour les suppléments calciques disponibles en comprimés.
  • Le D-vital calcium est produit sous la forme de granulés effervescents au goût agréable. La meilleure absorption est garantie par rapport à des comprimés à mâcher.
  • Le D-vital calcium contient également de la vitamine D qui joue aussi un rôle dans la prévention de l’ostéoporose.
  • Le D-vital calcium est mieux toléré. Il présente moins d’effets secondaires désagréables comme de la constipation, la formation de gaz (flatulences), une sensation de ballonnement au niveau de l’estomac.

Source: Communiqué Willpharma
publié le : 14/03/2019 , mis à jour le 14/03/2019

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci