Naissance d’un enfant : dur, dur pour le sommeil des parents

Dernière mise à jour: août 2019 | 3257 visites
123-slapen-moe-bed-170-11.jpg

news La naissance d’un enfant, surtout le premier, perturbe considérablement le sommeil des parents, et en particulier de la maman. Et ces effets se prolongent pendant plusieurs années.

Il s’agit sans doute de l’un des plus longs suivis réalisés à ce jour sur le sujet. Une équipe allemande (Institut allemand pour la recherche économique) a accompagné pendant une dizaine d’années quelque 5000 parents (autant de mères que de pères), qui ont donné naissance à un, deux ou trois enfants. A l’entame et ensuite à intervalles périodiques, ils ont été interrogés sur la durée et la qualité de leur sommeil.

Que constate-t-on ?

• L’impact le plus significatif est observé durant les trois premiers mois qui suivent l’accouchement. Et cet effet négatif concerne surtout la mère : elle perd en moyenne une heure de sommeil par rapport à la durée avant la grossesse, alors que le père dort environ un quart d’heure en moins. En termes de qualité du sommeil, les mères perdent 1,81 point sur une échelle de 0 à 10, et les pères 0,37 point.

• Tant les mères que les pères ne retrouvent pas une entière satisfaction par rapport à la qualité et à la durée du sommeil jusqu’à six ans après la naissance de l’enfant (terme de l’étude), même si l’effet s’est considérablement atténué.

• C’est la naissance du premier enfant qui est la plus perturbante sur ce plan : celle du deuxième ou du troisième enfant n’a pas un effet de même ampleur, en tout cas sur le moyen et le long terme.

• L’allaitement au sein exerce une influence négative sur la qualité et la durée du sommeil de la mère, mais elle est qualifiée de « légère ».

• L’âge des parents et le statut socio-économique ne sont pas ou alors faiblement associés à la dégradation du sommeil.

A la lumière de ces données, les chercheurs appellent les professionnels de la santé à accorder une attention beaucoup plus soutenue au sommeil des parents, particulièrement les mères et surtout lors de la naissance d’un premier enfant. Ils avancent les conseils classiques pour les parents.

• organiser dès que possible une routine du sommeil pour l’enfant
• partager équitablement (lorsqu’il y a lieu) les « séances biberon » entre le père et la mère
• s’accorder un temps de repos (sieste) pendant l’après-midi pour la maman.

Source: Sleep (https://academic.oup.com/sl)
publié le : 18/08/2019 , mis à jour le 17/08/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci