ad

Le sexe pour retarder la ménopause

Dernière mise à jour: janvier 2021 | 5823 visites
123_koppel_seks_relatie_2020.jpg

news Il existe un lien entre l'activité sexuelle et le début de la ménopause. Pour résumer : plus une femme fait l'amour, plus la ménopause est retardée.

Pour arriver à cette conclusion, une équipe britannique (University College London) a analysé des données concernant quelque 3000 femmes âgées à l'entame de 45 ans en moyenne (aucune ménopausée). Les chercheurs ont enquêté sur la santé et le mode de vie et ils ont notamment relevé la fréquence des relations sexuelles au cours des six derniers mois. Ceci a permis de chercher un lien éventuel entre la sexualité et la ménopause.

Résultat : les femmes sexuellement actives à raison d’une relation par semaine voient leur ménopause retardée dans des proportions significatives par rapport à celles qui ont un rapport sexuel moins d'une fois par mois. Et cette association se maintient après prise en compte de l'indice de masse corporelle (IMC), du tabagisme, des taux d'oestrogènes et de l'âge des premières règles.

L'explication ? Selon les chercheurs, ce phénomène pourrait être dû au fait que plus l'activité sexuelle est fréquente, plus cela stimulerait l'ovulation, avec le maintien d'un cycle menstruel actif plus longtemps.

D'autres spécialistes estiment que moins on a de relations sexuelles, plus le corps désactive tôt les mécanismes de fertilité, afin de consacrer de l'énergie supplémentaire pour d'autres activités, comme prendre soin des petits-enfants.

Voir aussi l'article : Ménopause et sexualité : 6 questions que vous vous posez

Source: Sofie Van Rossom - journaliste santé / Open Science (https://royalsocietypublish)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub