ad

Remplacer le sel classique par du sel de potassium : une bonne idée ?

Dernière mise à jour: juin 2020 | 4328 visites
123m-zout-voeding-19-6.jpg

news L’excès de sel classique (sodium) est néfaste, en particulier pour la santé cardiovasculaire. Et si on le remplaçait, en tout ou en partie, par du sel de potassium ?

Le sel alimentaire que nous consommons habituellement est composé pour l’essentiel de chlorure de sodium. Et chez une proportion (très) importante de la population, les apports sont beaucoup trop élevés. L’Organisation mondiale de la santé recommande de ne pas dépasser 5 g de sel (2 g de sodium) par jour, sachant qu’au-delà du sel de cuisine, de nombreuses préparations et aliments en contiennent. Or, tout en précisant que le sel est important pour le fonctionnement de notre organisme, un excès est néfaste pour la santé.

Une équipe australienne et chinoise (universités de Nouvelle-Galles du Sud et de Pékin) a exploré les bienfaits de la substitution du sel de sodium par le sel de potassium. Celui-ci contient du chlorure de potassium, et son goût est assez proche du sodium. Les chercheurs ont calculé qu’à l’échelle de la Chine, le remplacement du sel de sodium par du sel de potassium permettrait de prévenir 11% des décès annuels de cause cardiovasculaire, ainsi qu’un nombre considérable d’accidents cardiovasculaires non fatals.

Ainsi que le souligne le Dr Roseline Péluchon (Journal international de médecine), ils concèdent que cette substitution pourrait être à l’origine de décès par hyperkaliémie (excès de potassium dans le sang), singulièrement chez les patients insuffisants rénaux, mais globalement néanmoins, les bienfaits cardiovasculaires l’emporteraient.

Dans ce contexte, et sous réserve d’un avis médical, il pourrait être intéressant d’envisager la substitution ne fût-ce que partielle du sel de table par du sel de potassium.

Voir aussi l'article : Pourquoi avons-nous tous intérêt à manger moins de sel ?

Source: BMJ (www.bmj.com)
publié le : 24/06/2020 , mis à jour le 23/06/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci