1 femme sur 2 en souffre : comment prévenir l’ostéoporose ?

Dernière mise à jour: juin 2020 | 2931 visites

news

La vérité vraie

ad_willph_b_82269474.jpg
Chez les femmes ménopausées, une fracture du poignet, de la hanche ou des vertèbres sur deux est associée à l’ostéoporose (os fragiles). La prévention avec la prise de calcium supplémentaire est LA solution. Mais toutes les formes de calcium ne protègent pas efficacement de la même façon ! Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir. Ce qui correspond déjà à 600.000 femmes, rien qu’en Belgique !


L’ostéoporose ou décalcification osseuse est une pathologie chronique qui passe longtemps inaperçue au niveau du squelette et qui se développe très lentement. Elle conduit à une perte de la masse osseuse et entraîne une détérioration structurelle des tissus osseux, du squelette. A terme, elle fragilise fortement les os et les rend tellement poreux qu’ils se cassent très facilement. C’est surtout le cas du poignet, de la hanche et des vertèbres.

L’ostéoporose peut avoir un impact important sur la qualité de vie et l’autonomie des patients. Une telle fracture peut être très sévère et peut parfois entraîner des séquelles permanentes, à vie. Dans 10 jusqu’à 20 % des cas, une aide permanente sera nécessaire. Le risque de mortalité est, la première année, de 30% supérieur.

La prévention est LE message à retenir et il est impératif de s’en inquiéter très tôt.

La prévention est le mot-clé

Afin de garder notre squelette bien solide et en bonne santé, il nous faut du calcium. C’est l’élément constitutif le plus important de nos os. Notre organisme a un besoin quotidien de 1.200 à 1.500 mg de calcium. Et ce, pas uniquement pour la constitution de notre squelette mais aussi pour d’autres fonctions essentielles ! Un Belge moyen absorbe en général seulement 600 à 700 mg de calcium via à son alimentation. Les hommes globalement un peu plus que les femmes. Le reste est comblé par l’organisme via les réserves qui sont stockées dans les structures osseuses, le squelette. En d’autres termes, en cas de carences en calcium, notre organisme va puiser le calcium nécessaire dans nos os, ce qui peut les fragiliser. 

Chez une femme, on constate à partir de la ménopause une perte osseuse suite à la chute de la production d‘oestrogènes. Il s’agit d’hormones qui jouent un rôle important dans la production de tissus osseux.  Quelle solution proposer ? Démarrer bien à temps avec une prise supplémentaire de calcium qui permet de produire suffisamment de nouveaux tissus osseux.  

ad_willph_stck_789934867.jpg

D-vital calcium, la gamme de calcium la plus large

Différentes formes : Beaucoup d’autres producteurs n’offrent qu’une seule forme. Sur le marché, on trouve des sachets (solubles dans l’eau), des comprimés à mâcher ou des pilules. Achetez votre forme préférée de D-vital calcium en ligne ou demandez les différents produits D-vital calcium à votre médecin ou pharmacien.

Découvrez la gamme D-vital calcium

dvit3-768x768.png

Sachets D-vital calcium

    Les avantages d’un sachet :
    • goût agréable
    • mieux assimilé (24%) que les autres produits
    • pas d’interaction avec d’autres médicaments comme les inhibiteurs de la pompe à protons, les inhibiteurs d’acidité gastrique (comme le Gaviscon, Maalox, Riopan, Syngel,..) et les antihistaminiques (comme le Zantac)
    • moins d’effets secondaires (flatulences, constipation,…)
    • à prendre à tout moment

    Qu’est ce qui rend nos sachets de calcium D-vital si spéciaux ?

    dvit4-1-768x791.png

    Capsules D-vital calcium K

    Les avantages d’une capsule :
    • pas de goût
    • le calcium le moins cher : 27.14€ pour 180 capsules
    • avec de la vitamine K2
    • prise aisée

    En savoir plus sur les avantages de la vitamine K2 pour les os

    Source: Communiqué Willpharma
    publié le : 29/06/2020

    Restez informés !

    Inscrivez-vous à notre newsletter:

    Non, merci