ad

Pourquoi portons-nous les bébés sur le bras gauche ?

Dernière mise à jour: septembre 2020 | 4355 visites
123m-baby-moeder-15-9-20.jpg

news La majorité des parents, et en particulier des mamans, portent naturellement leur bébé sur le bras gauche. Et en cas de stress, la tendance est à changer de bras. Pourquoi ?

On estime que 70% d’entre nous portent un bébé plutôt sur le bras gauche. Les raisons restent mystérieuses : ni la main dominante, ni la culture, ni le son des battements du cœur ne semblent expliquer cette préférence de portage. Une autre piste est explorée : la division du travail entre les deux hémisphères du cerveau lors du traitement des émotions, qui penche en faveur de l’hémisphère droit ; celui aussi qui reçoit en premier les informations perçues dans le champ visuel gauche du parent.

Chez le babouin aussi

Comment l’explique cette équipe française (université Aix - Marseille), « le portage à gauche permet donc d’exposer le visage du bébé dans le champ visuel gauche du parent, et favoriser ainsi directement son hémisphère dominant dans le traitement des expressions faciales émotionnelles de l’enfant ». Et il s’avère que cette préférence de portage est altérée, voire inversée, par certains états émotionnels du parent, comme le stress et l’anxiété.

Dans ce cas, l’état émotionnel de la mère ou du père, soumis à une vigilance et à un stress accrus, pourrait accaparer les ressources de l’hémisphère droit au détriment de l’attention émotionnelle envers l’enfant, et ainsi conduire à le porter sur le bras droit (le champ visuel est alors traité par l’hémisphère gauche).

Les chercheurs ont constaté exactement la même chose chez l’un de nos cousins, le babouin Papio anubis. Ils ajoutent : « Cette observation pourrait confirmer l’hypothèse d’une lien entre le comportement de portage maternel et l’organisation asymétrique du traitement des émotions dans le cerveau. Une telle continuité entre une espèce de singe et l’espèce humaine semble indiquer que ce phénomène pourrait remonter à nos ancêtres communs, voici 25 à 35 millions d’années ».

Voir aussi l'article : Bébés et adultes : comment les cerveaux se synchronisent

Source: Scientific Reports (www.nature.com/srep)
publié le : 17/09/2020 , mis à jour le 15/09/2020
ad
pub