ad

Circulation sanguine : les bienfaits des étirements

Dernière mise à jour: septembre 2020 | 3666 visites
123m-gym-stretching-15-9-20.jpg

news La pratique d’étirements passifs améliore plusieurs paramètres de la circulation sanguine, ce qui peut contribuer à la prévention et à la prise en charge des troubles vasculaires et des maladies cardiovasculaires.

L’expérience a été réalisée par une équipe italienne (université de Milan). Elle a réuni des volontaires en bonne santé générale, et la moitié d’entre eux ont suivi un programme d’étirements passifs des jambes, à raison de cinq séances par semaine pendant trois mois. Les chercheurs ont évalué l’effet de ces exercices sur la fonction et la rigidité vasculaires dans le bas du corps (artères fémorale et poplitée) et dans le bras (artère brachiale). Et dans le « groupe étirements », ils constatent une amélioration « significative » des deux paramètres autant dans les artères directement impliquées dans les exercices (jambes) que dans celle qui l’était moins (bras).

Ceci suggère, ajoutent-ils, des modifications dans les mécanismes centraux et locaux de contrôle de la circulation sanguine, avec une meilleure dilatation et une moindre rigidité artérielles. Ces effets positifs ne persistent pas indéfiniment, puisque dans la plupart des cas, la situation revient à son état basal après environ six semaines. Il faut donc persévérer.

Les auteurs considèrent en tout cas que la pratique des étirements passifs bénéficie à la santé vasculaire, avec des perspectives de prévention et de traitement des troubles vasculaires et des maladies cardiovasculaires.

Voir aussi l'article : Crampes : des étirements et pas de médicaments

Source: The Journal of Physiology (https://physoc.onlinelibrar)
publié le : 20/09/2020 , mis à jour le 19/09/2020
ad
pub