ad

Les vaisseaux de l’œil trahissent les effets de la pollution sur le cœur

Dernière mise à jour: janvier 2011 | 7858 visites
oog-cl-up-170_01.jpg

news L’examen des micro-artères du fond de l'oeil permet d'observer comment les vaisseaux sanguins qui irriguent le cœur se contractent sous l'effet de la pollution de l'air.

Ces recherches ont révélé que des personnes en bonne santé exposées à de hauts niveaux de pollution subissent un rétrécissement des artérioles de la rétine, signe d'un risque plus élevé de maladies cardiovasculaires, expliquent les auteurs de cette étude parue dans « PloS Medicine ». Menée auprès de 4607 participants, âgés de 45 à 84 ans, elle est la première à avoir examiné les effets de la pollution sur les vaisseaux de très petite taille, appelés micro-vaisseaux, indique Sara Adar, de l'Ecole de santé publique de l'Université du Michigan (Etats-Unis). Pendant une période de deux ans, les chercheurs ont mesuré les niveaux de particules fines en suspension dans l'air chez les personnes participant à l'étude avant d'effectuer un examen du fond de l'oeil, pour évaluer l'exposition à court terme à la pollution. Les résultats montrent que celles ayant été exposées durant de courtes périodes à de l'air faiblement pollué avaient des micro-vaisseaux sanguins équivalents à ceux d'une personne de trois ans plus âgée. Et les sujets exposés à de l'air fortement pollué pendant des périodes prolongées avaient les micro-vaisseaux de quelqu'un plus vieux de sept ans, ce qui se traduit « par un accroissement de 3% des maladies cardiaques chez ces personnes par rapport à celles vivant dans un air moins pollué », estiment les auteurs.



publié le : 24/02/2011
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci