Bois et charbon : risque de cancer du poumon

Dernière mise à jour: janvier 2011 | 16431 visites
vuur kolen-170_01.jpg

news Utiliser le bois ou le charbon pour se chauffer accroît sensiblement le risque de souffrir d’un cancer du poumon, par rapport au mazout, au gaz ou à l’électricité. Cette conclusion est avancée par l’International Lung Cancer Consortium, qui a passé en revue sept études épidémiologiques, réunissant quelque 12.000 personnes, réparties sur trois continents (Amérique du Nord, Europe et Asie). Les résultats de ces recherches sont publiés dans la revue Environmental Health Perspectives.

L’idée consistait à comparer le risque de cancer pulmonaire selon que la personne utilisait prioritairement le charbon ou le bois comme combustible de chauffage, ou se tournait vers une source énergétique. Les données globales (âge, sexe, niveau d’éducation, tabagisme…) ont été ajustées, afin de ne pas influencer les résultats. Et il est donc apparu que le risque de tumeur au poumon était de 64% plus élevé en cas d’utilisation prédominante du charbon, et de 21% s’il s’agissait du bois. Toutefois, soulignent immédiatement les auteurs, des enquêtes complémentaires sont nécessaires, dans la mesure où les résultats ont pu être influencés par les variations génétiques entre les diverses populations prises en considération, un potentiel cancérigène différent selon les sous-types de combustible, mais aussi – et ceci nuance considérablement le propos pour ce qui concerne les pays développés – les caractéristiques des installations de chauffage et des habitations.


publié le : 31/01/2011
adv 19_top
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci