Sommeil des seniors : les trois piliers

Dernière mise à jour: mars 2011 | 24544 visites
senior-slapen-170_400_03.jpg

news A l’occasion des seconds « Etats généraux du vieillir jeune et bien », qui se sont tenus voici peu à Paris, les experts se sont longuement penchés sur le sommeil des seniors. Un sommeil dégradé en raison de l’âge, mais qui peut être sensiblement amélioré en respectant trois principes fondamentaux : s’aérer, pratiquer une activité physique et accorder une grande attention à son alimentation.

Nos confrères du quotidien Le Figaro ont accordé un long article à l’une des tables rondes organisées dans le cadre de ces Etats généraux, sur le thème « Le sommeil est-il un problème d’âge ? » Le Pr Damien Léger, responsable du Centre du sommeil et de la vigilance de l’Hôtel-Dieu (Paris), observe « le sommeil change physiologiquement avec l’âge. Le part de sommeil lent profond diminue et le nombre d’éveils durant la nuit augmente. » Résultat : l’efficacité du sommeil, c’est-à-dire le rapport entre le temps endormi et le temps couché, passe de 90% chez l’adulte jeune à 75% après 60 ans ; la durée moyenne de sommeil diminuant d’environ une heure en moyenne. Comment améliorer la qualité de ses nuits ?

D’abord, s’exposer à la lumière naturelle, privilégier les sorties au grand air, et ceci au moins une heure par jour, de préférence le matin. Ceci permet de « caler » l’horloge biologique. Ensuite, pratiquer une activité physique régulière, même modérée… et en extérieur, toujours. Cela peut se faire le matin (idéalement), mais aussi en fin de journée. Enfin, l’alimentation ne doit certainement pas être négligée. Les protéines sont à privilégier au déjeuner, et les sucres lents au souper.


publié le : 04/04/2011
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci