L’ail et l’oignon contre l’arthrose de la hanche

Dernière mise à jour: avril 2011 | 25162 visites
ui-look-170_400_03.jpg

news Les femmes qui consomment beaucoup de légumes, et en particulier d’importantes quantités d’ail et d’oignons, courent nettement moins de risques de souffrir d’arthrose aux articulations de la hanche. Une méthode préventive simple, qui pourrait rendre des services considérables.

L’étude a été conduite au Royaume Uni (King’s College London et University of East Anglia), auprès d’un panel d’un millier de dames en bonne santé, et âgées de 46 à 77 ans. Particularité : il s’agissait de sœurs jumelles, suivies durant une période de neuf ans. Les participantes étaient tenues de communiquer le détail de leurs habitudes alimentaires, alors qu’elles ont été soumises périodiquement à des radiographies des mains, des genoux et du bassin. L’intention de ces examens consistait à identifier les signes de dégénérescence articulaire, et donc d’arthrose.

Résultat, donc (publié dans la revue BMC Musculoskeletal Disorders) : les femmes qui consommaient le plus de légumes souffraient moins d’arthrose, surtout si elles ingéraient de grandes quantités d’ail, d’oignons, d’échalotes et de poireaux. Pour mieux comprendre cet effet protecteur, les chercheurs ont procédé à des expériences « in vitro », en éprouvette. Et ils ont observé que l’allicine, un composé que l’on retrouve dans ces aliments, présentait une action anti-inflammatoire manifeste, avec un effet protecteur contre la dégradation articulaire. Le fait que cette étude ait porté sur des sœurs jumelles a permis d’écarter la composante génétique de ce processus.


publié le : 26/03/2011 , mis à jour le 22/04/2011
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci