Ecouter de la musique, c'est comme une drogue

Dernière mise à jour: janvier 2014 | 4117 visites
vr-muziek-luisteren-170_400_05.jpg

news La musique n’est pas indispensable à notre survie et n’a pas d’effet chimique direct sur notre cerveau, contrairement par exemple au tabac ou aux drogues psychoactives. Pourtant, elle procure un plaisir intense et joue un rôle essentiel dans toutes les cultures. Mais pourquoi ?

Des chercheurs de l’Université McGill (Montréal) ont étudié les effets de l’écoute de la musique sur le cerveau. Résultat : les mélodies qui nous plaisent déclenchent des processus cérébraux que l’on peut rapprocher de ceux engendrés par la dégustation d’un bon plat, voire – dans d’autres proportions évidemment - de certaines drogues, comme la cocaïne !

Dans le cadre de cette étude, les spécialistes ont observé par IRM les réactions cérébrales de jeunes volontaires invités à écouter des extraits soit de leurs musiques préférées, soit de mélodies qu’ils n’appréciaient pas.

« Les chercheurs ont constaté que le cerveau des participants libérait des fortes charges de dopamine lorsqu’ils écoutaient leur musique favorite, qui leur procure alors un plaisir intense », commente le Journal international de médecine (JIM). Les mesures objectives du plaisir ou de l’excitation émotionnelle ont également montré que l’écoute d’un morceau apprécié entraînait une accélération des rythmes cardiaque et respiratoire, ainsi qu'une augmentation de la transpiration.

Source: Nature Neuroscience (www.nature.com/neuro/index.)
publié le : 24/06/2011 , mis à jour le 23/01/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci