Le bruit du trafic routier, facteur de risque d’accident cérébral

Dernière mise à jour: octobre 2014 | 4925 visites
verkeer-autor-file-170_560_06.jpg

news Le bruit de la circulation automobile augmenterait sensiblement le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Plus de 50.000 personnes vivant en milieu urbain ont été intégrées dans ces recherches. Il apparaît qu’à chaque fois que le bruit de la circulation croît de dix décibels, le risque d’AVC augmente globalement de 14%.

Mais des différences cruciales sont observées en fonction de l'age. Ainsi, le risque est minime chez les moins de 65 ans. Par contre, il explose au-delà, puisqu’il s’établit alors à 27% par tranche de dix décibels. Le seuil des 60 décibels est en soi déterminant.

Selon les chercheurs danois, 8% de l’ensemble des AVC et 19% de ceux frappant les plus de 65 ans pourraient être attribués au bruit de la circulation automobile. Pourquoi ? Parce que le bruit est un facteur de stress et perturbe le sommeil (déjà de moindre qualité chez les personnes âgées), favorisant ainsi l’élévation de la pression artérielle et du rythme cardiaque. Hypertension et stress : deux facteurs exposant à l’accident vasculaire cérébral.

Source: European Heart Journal (http://eurheartj.oxfordjour)
publié le : 26/05/2011 , mis à jour le 22/10/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci