ad

Les enfants allergiques, plus anxieux et solitaires

Dernière mise à jour: mars 2012 | 4160 visites
lkind-venster-170_400-04.jpg

news Les enfants qui présentent une allergie alimentaire sont particulièrement exposés à l’anxiété et à la solitude ; avec un impact considérable sur leur qualité de vie.

Le thème du « mal de vivre » des enfants souffrant d’allergie alimentaire a occupé une place importante lors de ce congrès de l’Académie européenne d’allergie et d’immunologie clinique. Il y fut notamment question d’une étude réalisée en Italie, par des chercheurs de l’Université de Padoue, auprès d’un groupe d’une centaine d’enfants présentant une intolérance à l’un ou l’autre groupe d’aliments.

Les résultats sont saisissants, et peuvent certainement être extrapolés à notre pays. Il apparaît qu’un quart (23%) des enfants allergiques estiment leur régime alimentaire trop fade, et souhaiteraient pouvoir essayer de nouveaux aliments ; que 10% ont abandonné toute activité physique par crainte d’un choc anaphylactique (le risque est en effet augmenté) ; que 17%, quel que soit leur âge, ne participent jamais à une fête entre amis ; et qu’un quart (24%) emportent systématiquement avec eux des aliments « sûrs ».

La coordinatrice de cette étude, le Pr Maria Muraro, explique : « Les allergies sont trop souvent dédramatisées et présentées comme un problème mineur. Or, la vie d’un enfant allergique peut devenir un enfer. Il a toujours peur de tomber malade, ce qui conduit à un haut niveau d’anxiété, voire à un repli sur soi, à la solitude. »

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub